Des jeunes, acteurs de leur avenir

En images. En novembre, l'EPIDE et l'entreprise révèlent leurs points communs

Pour mener à bien sa mission, l’EPIDE travaille en réseau avec des partenaires (entreprises, centres de formation…) partout sur le territoire, dans le cadre d’une relation gagnant-gagnant. Tout au long du mois de novembre, les centres EPIDE ont échangé sur leurs points communs avec leurs partenaires durant des événements qui ont eu lieu dans toute la France.

Plus d’un millier de participants. C’est le nombre d’entreprises et de partenaires qui ont assisté aux vingt événements « Points communs » organisés dans les centres EPIDE et à Paris tout au long du mois de novembre. Une seconde édition qui a rencontré, cette année encore, un grand succès.

L’occasion d’aborder les points communs de l’EPIDE avec ces partenaires : recrutement, valeurs citoyennes, développement des compétences sociales, responsabilité sociale des entreprises, etc. Autant de points communs qui ont été illustrés durant ces rencontres entre les entreprises et les agents et volontaires de l’EPIDE, tout au long du mois de novembre.

Une vingtaine d’événements qui ont permis d’échanger lors de tables rondes entre l’EPIDE, des entreprises, mais aussi des volontaires ou anciens volontaires aujourd’hui en emploi. En 2018, c’est Hélène une ancienne volontaire du centre EPIDE de Lanrodec, devenue meilleure apprentie de France, qui témoignait. Cette année la table ronde de l’évènement parisien a laissé la place à deux anciens volontaires, Joranne devenue sapeur-pompier de Paris, et Christopher, cuisinier au Club Med.

Une soirée animée par David Abiker

Des entreprises toujours plus fidèles à l’EPIDE

Pour l’EPIDE, ces temps de rencontres avec les entreprises sont aussi un moyen de concrétiser la stratégie partenariale au niveau local, régional, et aussi national. Ils sont l’occasion également de remercier, de fidéliser ses nombreux partenaires. Cela contribue à l’insertion professionnelle des jeunes accueillis au sein de l’EPIDE, puisqu’un tiers des volontaires en sortie positive signe un contrat avec une entreprise partenaire de l’EPIDE.

Pour Manuèle Lemaire, Directrice générale déléguée de Campus Veolia, partenaire de l’EPIDE depuis plus de 10 ans, « l’EPIDE permet d’identifier des jeunes intéressés par nos métiers. Nous pouvons ainsi recruter des jeunes qui connaissent nos métiers, qui les ont choisis. Cela sécurise les parcours et évite les abandons ».

Les partenaires de l’EPIDE, ce sont aussi des entreprises qui contribuent à la collecte de la taxe d’apprentissage. Pas moins de 409 donateurs en 2018 ont fait confiance à l’EPIDE. Des fonds qui ont, par exemple, permis de renouveler les simulateurs de conduite des centres EPIDE, éléments essentiels de la formation à la mobilité dispensée et facteur clé d’insertion et d’accès à l’emploi.

Les jeunes sans qualification préparés pour les métiers de demain

Le parcours EPIDE permet aux volontaires de développer un socle de connaissances et de compétences, notamment sociales, qui favorise la réalisation de projets professionnels en phase avec l’évolution des métiers et des attentes des entreprises. Pour les entreprises confrontées à des besoins de main d’œuvre, recruter un volontaire de l’EPIDE est  une opportunité.

Pour Philippe Moulia, Directeur Eiffage Construction et Président du CREPI, « optimiste sur la place des jeunes sans qualification dans les métiers de demain, je crois à la formation pendant toute la vie professionnelle. L’entreprise est un lieu où l’on peut se réaliser. L’EPIDE, avec le savoir-être délivré aux jeunes qui y suivent un parcours, les aide à développer leurs facultés d’apprentissage dans le cadre du développement des compétences de chacun et ainsi leur permet de s’adapter aux diverses évolutions professionnelles auxquelles ils seront confrontés ».