Des jeunes, acteurs de leur avenir

Securitas ouvre les portes de l’emploi aux volontaires de l’EPIDE

Chaque année de nombreux volontaires de l’EPIDE s’orientent vers un projet professionnel dans le secteur de la sécurité privée. Securitas, entreprise leader du secteur, travaille aux côtés de l’EPIDE depuis plusieurs années. Une collaboration qui a permis à de nombreux jeunes, comme Romain, de trouver un emploi durable.

En 2015, 5% des volontaires de l’EPIDE ont trouvé un emploi dans le secteur de la sécurité privée. Et pour cause, ce secteur connaît une forte croissance qui se répercute par une hausse des embauches, avec plus de 50.000 postes dans les années à venir.

Prestataires de services, spécialisées dans la prévention et la surveillance grâce à leurs agents de sécurité, les entreprises de sécurité privée mettent en œuvre un ensemble de prestations qui ont pour objectif la protection des biens et des personnes qui leur sont confiés. Parmi celles-ci, Securitas, leader du secteur et partenaire de longue date de l’EPIDE, l’Etablissement pour l’insertion dans l’emploi.

Dix centres du dispositif EPIDE travaillent aujourd’hui régulièrement avec Securitas : Val-de-Reuil en Normandie, Bordeaux, Margny-lès-Compiègne dans l’Oise, Saint-Quentin, Doullens en Picardie, Marseille, Lyon-Meyzieu, Brétigny-sur-Orge, Lanrodec en Bretagne et Strasbourg. Objectif, faire découvrir aux jeunes les métiers de la sécurité et leur proposer un emploi durable.

Parmi eux, Romain, 22 ans, aujourd’hui agent de sécurité au sein de l’agence Securitas de Creil. « J’ai passé une série de tests à la fin de mon parcours EPIDE, puis j’ai été pris en CDD le 28 février 2016, avant de passer en CDI peu de temps après, le 1er avril » détaille l’ancien volontaire du centre EPIDE de Margny-lès-Compiègne. « Aujourd’hui, je m’occupe des circuits de vérification  de nuit ou de journée, je surveille les équipements de sécurité, et je dois éviter les intrusions pour un client de Securitas » explique-t-il.

Securitas couvre ainsi « l’ensemble des postes du secteur comme agent de sécurité sur site, agent de sûreté cynophile, agent de sécurité incendie, agent de sécurité mobile ou encore agent de sûreté aéroportuaire » explique Maurice Clergot, directeur de l'agence Securitas de Creil. « Nous proposons aussi de nombreux postes d’encadrement ou de support qui demeurent opérationnels » détaille le manager de Romain. Securitas France emploie près de 17.000 salariés et lance 2000 recrutements par an. « 92% de nos effectifs sont en CDI au sein de 130 agences » poursuit Maurice Clergot. Un vivier d’emplois très abondant et durable, puisque le métier d’agent de sécurité arrive aujourd’hui à la quatrième position des postes que les entreprises ont le plus de mal à pourvoir.

« L’EPIDE m’a beaucoup apporté »

Pour obtenir un emploi, Romain a suivi un parcours de 10 mois à l’EPIDE. « Avant l’EPIDE j’avais juste commencé un Bac Pro Chaudronnerie, que je n’avais pas terminé. » En devenant volontaire, Romain fait tout de suite part de son projet professionnel au personnel du centre : « Dès que je suis arrivé, je voulais travailler dans la sécurité. D’abord comme agent de sûreté cynophile, puis comme agent de sécurité sur site. » Un projet validé par les agents de l’EPIDE : « Les cadres de l’EPIDE m’ont énormément accompagné pour ma formation dans la sécurité. Il y avait en plus beaucoup de documentation de disponible » note l’ancien volontaire, avant de poursuivre « l’EPIDE m’a beaucoup apporté. »

« J’y ai fait beaucoup de sport. Ça m’a bien préparé pour mon emploi. J’ai aussi pu acquérir les bases de ce métier et obtenir mon CQP APS (Certificat de qualification professionnelle Agent de Prévention et de Sécurité, ndlr). » Une formation préalablement débutée par un stage obligatoire dans le cadre de son parcours. C’est à cette occasion, que Romain découvre Securitas et les missions de son futur emploi : « Le client pour lequel j’ai travaillé pendant ce stage est le même que celui pour lequel je réalise mes missions aujourd’hui ! » se réjouit-il. Des missions qui plaisent toujours autant au jeune agent de sécurité qui souhaiterait, dans le futur, évoluer « sur un emploi de chef de poste ou de responsable de site chez Securitas ».

« Le parcours à l’EPIDE est un véritable atout pour les recrutements »

Si Romain a eu la chance de découvrir ces missions sur le terrain, c’est parce que Securitas s’est fortement engagé en faveur du recrutement des jeunes qui n'ont aucune qualification. « Nous avons mis en place un contrat de professionnalisation entre autres destinés à des jeunes sans diplôme. Ils sont recrutés en CDI et formés en interne, dans l’un de nos huit centres de formation, pour passer les diplômes de la sécurité pendant leur formation en alternance » détaille Maurice Clergot. « Nous accueillons également des jeunes en stage dans nos agences pour qu’ils découvrent ces métiers » ajoute-t-il. Ainsi, rien que dans la seule agence de Creil, chaque année, jusqu’à trois volontaires du centre EPIDE de Margny-lès-Compiègne entrent en stage.

« Notre métier repose essentiellement sur la compétence humaine. Les valeurs très fortes développées par les volontaires durant leur parcours à l’EPIDE sont importantes pour Securitas. Nous sommes, en effet, très sensibles aux qualités humaines et au savoir-être » précise le directeur de l’agence Securitas de Creil. « Le parcours à l’EPIDE est un véritable atout pour les recrutements, car il correspond aux valeurs de Securitas : intégrité, vigilance et esprit de service » conclut Maurice Clergot. Trois valeurs que Securitas retrouvent dans le parcours citoyenneté proposé à l’EPIDE, le cadre d’inspiration militaire, la vie en collectivité ou encore la remise à niveau.

 

Traitement en cours ...