Des jeunes, acteurs de leur avenir

Madhi, un volontaire de l'EPIDE félicité par les Pompiers pour un sauvetage

Dans la soirée du 17 janvier 2021, Madhi, volontaire du centre EPIDE de Lyon-Meyzieu, a fait preuve de sang-froid et de professionnalisme afin de sauver une personne âgée, prisonnière des flammes dans son logement situé au Verger, une résidence Autonomie. Le courage et l’altruisme sont des valeurs qui illustrent le parcours de Madhi depuis son arrivée sur le centre en Janvier 2020 et qui résonnent parfaitement avec son projet professionnel : devenir auxiliaire de vie.  

Madhi travaillait en tant qu’agent de gardiennage depuis quelques semaines dans cette résidence Autonomie, formule intermédiaire entre le domicile et l’EHPAD, quand l'incident est advenu. Le Verger, situé à Genas, fonctionne sur un mode d’hébergement collectif non médicalisé accueillant des personnes âgées autonomes, ayant besoin d’un cadre sécurisant. 

Un début d’incendie s’est déclaré dans l’une des chambres de l’établissement après qu’une résidente qui fumait, ait mis involontairement le feu à son matelas et ses vêtements. Alerté par l’alarme, Madhi a fait preuve de promptitude et de courage en ôtant les vêtements en feu de la résidente et l’a mise en sécurité. Sans craindre le danger, il a par suite maîtrisé le feu à l’aide d’un extincteur. Il s’est assuré que la résidente allait bien et a participé à la mise en sécurité des autres résidents en attendant les secours.                            

Madhi témoigne : « Je n’ai même pas réfléchi, j’ai entendu l’alarme et je suis entré dans la chambre. J’ai vu qu’une résidente prenait feu, je lui ai enlevé les vêtements en feu. J’ai éteint les flammes à l’aide d’un extincteur ».

Le jeune homme a fait preuve de vaillance et de réactivité, il ajoute : « Ma première réaction a été de vouloir sauver la résidente, éteindre les flammes et mon deuxième réflexe fut de sécuriser la chambre et la résidence. »

Je tenais à vous faire part de notre profonde reconnaissance envers Madhi.

Madame MOLLE-GARCIN, directrice du Verger tenait à lui témoigner sa gratitude : « Je tenais à vous faire part de notre profonde reconnaissance envers Madhi. Les pompiers l’ont félicité pour sa réaction. Il a extrêmement bien réagi malgré qu’il ait assisté à une scène pourtant traumatisante. Il a eu vraiment les bons réflexes et n’a pas paniqué. Un grand merci à lui »

Mahdi est un volontaire qui s’accroche à ses rêves et à ses projets. Originaire de Sétif en Algérie, Il est arrivé en France en décembre 2019 avec la volonté de trouver un travail et pouvoir aider sa famille. Il s’est inscrit à l’EPIDE en janvier 2020 avec la ferme intention de devenir autonome et opérationnel pour le marché de l’emploi. Son projet initial était de devenir plombier, et par la suite, il s’est énormément questionné en se penchant sur les métiers d’agent de sûreté et de contrôleur technique.             

La crise sanitaire et le confinement de mars 2020 ont eu un réel impact sur son orientation professionnelle et sa vie personnelle. Il a énormément pensé à sa grand-mère dont il s’occupait en Algérie ; son projet a mûri et a évolué. Il souhaite désormais aider les autres et venir en aide aux personnes fragiles.

"J’ai dû m’adapter et trouver mes marques"

Ce choix professionnel a été validé par un emploi intérimaire de quatre semaines au sein de la résidence, le Verger, où il officiait en tant qu’agent de gardiennage durant le mois de janvier. Au fil des années, l’EPIDE de Lyon-Mezieu a su créer un partenariat de confiance et durable avec le Verger, qui perdure depuis nombreuses années. De nombreux volontaires ont travaillé au sein de la résidence et ont donné entière satisfaction afin d’assurer la continuité des services auprès des personnes âgées. 

La prise de poste de Madhi a été progressive, il le reconnaît : « J’ai dû m’adapter et trouver mes marques. J’ai créé par la suite des liens forts avec l’équipe et les résidents et j’ai acquis des compétences. Je suis satisfait de ces quatre semaines au Verger ». 

Le retour sur le centre lui permet de poursuivre ses démarches professionnelles et d’assurer également ses fonctions de délégué auprès des volontaires. Il multiplie actuellement les entretiens dans la région lyonnaise et a des pistes sérieuses pour un contrat d’apprentissage avec des structures d’aide à domicile.
 



Mahdi mis à l’honneur par Madame Léa Santoni en présence de la directrice du Verger.

Traitement en cours ...