Des jeunes, acteurs de leur avenir

L’EPIDE se mobilise pour les droits des femmes

Ce lundi 8 mars, l’EPIDE est mobilisé pour la Journée internationale des droits des femmes. Découvrez les actions de notre établissement pour l’égalité professionnelle et pour les droits des femmes, agentes et volontaires. À l’EPIDE, le 8 mars, c’est toute l’année !

« L’égalité des chances, pour qu’elle fonctionne, doit être du concret. Cette politique publique repose, à mes yeux, sur la lutte contre toutes les formes de discriminations - la promotion de la diversité - et l’objectif d’égal accès aux opportunités pour tous dans l’emploi, la compétence doit être au cœur de nos actions. C’est la clef de l’émancipation. Car le talent n’a ni genre, ni couleur de peau, ni orientation sexuelle, ni croyance. »

Les mots d’Elisabeth Moreno, Ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, en visite du centre de Val-de-Reuil en décembre dernier, résonnent encore à l’EPIDE.

Au quotidien, notre établissement propose un accompagnement vers l’emploi qui suppose un travail de fond contre toutes les formes de discriminations et pour favoriser l’égalité entre femmes et hommes. Cette question prend toute sa dimension lors de la Journée internationale des droits des femmes qui se déclinera d’ailleurs toute la semaine dans de nombreux centres (voir le détail des actions plus bas).

AGIR EN ETABLISSEMENT RESPONSABLE ET VIGILANT : un plan d’action

Ce qui est valable pour les volontaires est valable pour les agents de l’EPIDE. Un plan d’action égalité professionnelle a ainsi été signé au mois de décembre 2020 qui comprend quatre axes :

  • Evaluer, prévenir et, le cas échéant, traiter les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes ; salaires et primes.
  • Garantir l’égal accès des femmes et des hommes aux corps, cadres d’emploi, grades et emplois dans la fonction publique ; mixité dans les métiers.
  • Favoriser l’articulation activité professionnelle et vie personnelle et familiale ; organisation des horaires des réunions de travail / absences pour raisons familiales, en conséquence.
  • Prévenir et traiter les discriminations, les actes de violence, de harcèlement moral ou sexuel, ainsi que les agissements sexistes ; formation à la prévention des violences sexistes.

L’établissement a ainsi désigné un référent mixité-égalité en la personne d’Estelle Piernas et le séminaire annuel RH de l’EPIDE se tient le 8 mars : l’occasion de marquer la journée internationale des droits des femmes.

AGIR EN CITOYEN : L’égalité et les droits des femmes au cœur du parcours citoyen des volontaires

Parmi les compétences décisives à acquérir lors du parcours des volontaires, "Agir en citoyen" vise la prise de conscience de certaines réalités sociales (différences, discriminations, difficultés, ...). Elle favorise chez les volontaires une meilleure compréhension de certains principes (solidarité, respect, tolérance, patrimoine national ...) et s'acquiert notamment par la réalisation d'actions citoyennes. Les droits des femmes, la mixité et l’égalité s’inscrit dans ces actions et ces sensibilisations.

LE 8 MARS 2021 : la mobilisation des centres EPIDE

Les initiatives qui se tiendront aujourd’hui dans les centres EPIDE s’inscrivent dans le parcours citoyen des volontaires. Vous pouvez les découvrir sur nos réseaux sociaux : Facebook / Twittter / LinkedIn.

Quelques exemples :

À Marseille : Des ateliers sur l’égalité femmes/hommes permettront la production de documents qui seront exposés et présentés à un jury composé de volontaires et d’agents. Trois prix honorifiques seront remis à la fin de la journée lors du rassemblement pour valoriser le choix du jury.

À Lanrodec : Un programme intense toute la semaine. Le centre de Lanrodec mise à la fois sur la diffusion de témoignages (sur Facebook, avec des portraits d’anciennes volontaires, dans le centre avec la présence de joueuses du club de foot "En Avant Guingamp") et sur des actions en présentiel (ateliers, débats, théâtre, et même flashmob !).
Le vendredi 12 mars sera l’occasion de restituer tout ce qui aura été produit lors des actions avec notamment un Facebook LIVE pendant le flashmob.

À Lyon-Meyzieu : Le travail sur les droits des femmes s’inscrit tout d’abord à Lyon Meyzieu dans le cadre d’une intervention du Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF). Des ateliers collectifs sont proposés aux volontaires comme aux agents.

Le centre produit aussi des documents, écrits, vidéos et photos, sur le parcours de jeunes femmes à l’EPIDE. La place des femmes dans le sport est aussi prise en compte dans les activités du centre, avec des équipes mixtes ou féminines. Vis-à-vis des partenaires, le centre veille, lors des présentations de métier ou d’entreprises, à assurer la promotion des métiers dits d’hommes aux femmes et respectivement.

À Bourges-Osmoy : Une enquête-vidéo sur ce que représente le droit des femmes pour les agents et les volontaires a été publiée : 
Découvrez la vidéo !

À Val de Reuil : En 2020, le centre a mis en place un atelier réalisation vidéo ayant pour thème les violences conjugales. Cet atelier a permis la production d’un court-métrage : https://www.epide.fr/actualites/detail/article/a-lepide-lutter-contre-la-violence-faite-aux-femmes-avec-une-camera
 


À LIRE AUSSI : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/8-mars-journee-internationale-pour-les-droits-des-femmes-l-engagement-pour-l

 

Traitement en cours ...