Des jeunes, acteurs de leur avenir

Et pendant ce temps, des jeunes femmes du centre EPIDE de Brétigny veillent

Comprendre l’histoire de la condition féminine est devenu un enjeu de notre époque. Le centre EPIDE de Brétigny-sur-orge a accompagné onze volontaires à une pièce de théâtre sur ce sujet à la Comédie Bastille : « Et pendant ce temps Simone veille ». Une façon stimulante de mieux comprendre certains enjeux de société dans le cadre de la formation de l’EPIDE.

Marcelle, France et Jeanne avaient 20 ans en 1940. On les retrouve dans les années 50, elles sont mariées, mères au foyer et ont renoncé à leurs ambitions personnelles pour rentrer dans le droit chemin dicté par la société. Voilà pour les personnages de la pièce de théâtre donnée actuellement à la  Comédie Bastille à Paris. A travers des scènes de la vie quotidienne et des parodies de chansons, elles retracent l'évolution de la condition féminine en France.

Les onze volontaires, onze jeunes femmes du centre EPIDE de Brétigny-sur-orge qui assistaient à la représentation le 29 septembre, ont plus de 18 ans. Elles doivent elles aussi faire leur chemin dans la société en s’inscrivant dans une histoire et un contexte. "Globalement, c'était très intéressant et drôle, affirme Jade, une des volontaires présente. C'était un bon sujet bien détourné car c'était dans la rigolade et avec beaucoup d'humour. Le personnage de Simone Veil ?tait comme une jeune femme d'aujourd'hui avec ses difficultés."

Se former à l’EPIDE, c’est : mieux se comprendre, mieux se contrôler et apprendre les codes de la société française et les fondamentaux de son histoire. Sous l’égide de la figure emblématique de Simone Veil*, les volontaires peuvent envisager de trouver leur place et de mieux défendre leurs droits. Et cela n'exclut pas la bonne humeur comme en témoignent Barbra et Koreisha : "On était contente de parler des droits de la femme. On a bien rigolé et c'était bien expliqué. On a vraiment passé une agréable soirée !"
 

Questions de sociétés et savoir-être au cœur de la formation à l’EPIDE

L’EPIDE permet aux volontaires d’être en capacité d’agir dans toutes les circonstances de leur vie sociale, personnelle ou professionnelle en mobilisant leurs compétences ou en prenant conscience des compétences à acquérir grâce à de nouveaux apprentissages.

Situé à mi-chemin entre l’école et la formation tout au long de la vie, l’éventail des compétences acquises grâce à la formation à l’EPIDE est large. Il englobe à la fois les compétences développées en formation initiale comme l’ouverture culturelle et l’éducation à la citoyenneté, mais aussi celles nécessaires dans un cadre professionnel comme le travail en équipe ou l’autonomie.

 

* À savoir : il existe deux figures féminines remarquables homonymes au XXe siècle en France : Simone Weil, philosophe (1909-1943) et Simone Veil (femme politique, 1927-2017)