Des jeunes, acteurs de leur avenir

En visite a l’EPIDE, Elisabeth Moreno plaide pour une « réussite plurielle »

Elisabeth Moreno, Ministre déléguée auprès du Premier Ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’égalité des chances, a rendu visite au centre EPIDE de Val-de-Reuil, dans l’Eure, ce jeudi 10 décembre 2020. En présence du Préfet de l’Eure, Jérôme Filippini, du maire de la ville Marc-Antoine Jamet et du député Bruno Questel, elle a plaidé pour une « réussite plurielle » et échangé avec les volontaires, la directrice générale de l’EPIDE, Florence Gerard-Chalet et la directrice du centre Delphine Magnye.

« Je tiens à vous l’affirmer avec force : la réussite est multiple.
Elle n’a pas qu’un seul visage ou qu’une seule forme. La réussite est plurielle.
Réussir, selon moi, c’est achever ce que l’on entreprend.
Réussir, c’est tout faire pour essayer d’être un peu plus grand que soi.
Et réussir, c’est forcer les portes de son destin. »

Elisabeth Moreno est une femme engagée. Le discours prononcé ce jeudi 10 décembre 2020 face aux volontaires du centre EPIDE de Val-de-Reuil est un temps fort de la vie de l’établissement cette année. La Ministre déléguée en charge de « l’Égalité entre les femmes et les hommes » mais aussi de « la Diversité et de l’égalité des chances » a une parole puissante et convaincante qui a eu son effet sur les volontaires.

Ils ont tous entre 18 et 25 ans, ils s’appellent Yelly, Floriane, Abdulrasaq, Kesya, Moussa Théo ou Madison et ils écoutent attentivement la Ministre durant les échanges. Après deux ateliers (Développement Personnel et Parcours Citoyen), une table ronde était organisée avec les volontaires. Les échanges sont intenses. Quand la Ministre intervient, c’est toujours pour stimuler et encourager les volontaires.

« Vous pouvez être fiers d’avoir décidé de rejoindre l’EPIDE »

Quand Adama se montre impressionné et un peu timide au moment de parler, elle exhorte l’ensemble de l’auditoire : « Exprimez-vous, dîtes haut et fort ce que voulez faire ! ».
Tout au long de la visite, Madame Moreno insiste : « Vous pouvez être fiers d’avoir décidé de rejoindre l’EPIDE. » La Ministre parle en connaissance de cause. Devant les volontaires, elle est revenue sur son propre parcours quand un volontaire a demandé avec une simplicité désarmante : « C’est quoi votre travail ? » :

« L’égalité des chances, c’est toute ma vie, répond-elle. Je n’avais jamais fait de politique avant ce poste de Ministre déléguée. Je suis née au Cap-Vert et je suis devenue Française. La manière dont vous commencez votre vie professionnelle n’est pas forcément celle où vous l’achèverez, ne vous enfermez pas ! J’ai été marquée par la pauvreté et les injustices quand j’étais petite et cela a marqué mon regard sur le monde. »

L’EPIDE répond aux problématiques d’égalité des chances et de discrimination

Et il y a du travail. Elisabeth Moreno rappelle : « S'il existe un ministère de l'égalité des chances dans notre pays, c'est que le principe même de l'égalité reste inachevé. La France reste en effet l'un des pays les plus inégalitaires en Europe dans son éducation. Le poids de l'origine sociale sur la performance scolaire y est beaucoup plus marqué qu'ailleurs. »

L’EPIDE répond à cette situation. C’est un dispositif efficace pour soutenir les jeunes dans leurs démarches mais aussi pour leur faire comprendre leurs droits et l’importance de l’égalité des chances.

« C’est génial qu’autant de jeunes femmes postulent pour des emplois de sécurité », a remarqué Madame la Ministre en soulignant par ailleurs que le pourcentage de 26 % de volontaires femmes à l’EPIDE était encourageant. Elle a profité de l’occasion pour improviser un aparté avec son agent de sécurité personnel : « Et vous qu’en pensez-vous de la présence de femmes dans votre secteur ? ». « J’en suis ravi, a-t-il répondu, cela permet notamment de faire des patrouilles mixtes et d’être plus équilibré. »

« Votre avenir, c’est vous qui l’écrirez »

Les volontaires réagissent positivement aux propos de la Ministre. Ils expliquent à leur tour leurs difficultés et leurs espoirs depuis qu’ils sont à l’EPIDE. Tuma, un ancien volontaire devenu « ambassadeur de l’EPIDE » raconte : « Ce qui m’a vraiment aidé personnellement, c’est la simulation d’entretien d’embauche et l’accès aux lois du code du travail. Cela m’a donné les clefs et les mécanismes pour mieux m’intégrer dans le monde du travail. » Malgré les réveils à 6h du matin et le rapport à l’autorité, c’est un passage formateur. En trois mots, pour réussir à l’EPIDE, il faut : « de la motivation, de l’implication et de la rigueur ! » Trois mots qui font écho au discours d’Elisabeth Moreno :

« Vous pouvez être accompagnés, aidés, soutenus – c’est même essentiel car on ne réussit jamais seul ; mais votre avenir, c’est vous qui l’écrirez, et vous seul. Mais tout cela, vous avez déjà commencé à le faire en étant ici. Et vous pouvez déjà en être fiers. Je crois profondément à la détermination pour lutter contre le déterminisme. Ici, vous êtes l’illustration concrète à la fois de la jeunesse qui reprend son destin en main et aussi de ce que la République peut produire de plus beau.

Ici, vous prouvez à tous que l’on peut connaître l’échec et rebondir. Et parfois dépasser ses propres espérances. À la sortie de l’ÉPIDE, vous vous orienterez vers le monde professionnel. Mais je suis certaine que cette expérience ici, vous ne l’oublierez jamais. Elle restera gravée en vous et sera une force tout au long de votre existence. »

La pédagogie originale de l’EPIDE a prouvé son efficacité

Cette expérience est aussi celle des agents qui accompagnent les volontaires et que la Ministre n’oublie pas : « La pédagogie originale que vous avez mise en place, l’équipe pluridisciplinaire que vous êtes et qui la fait vivre au quotidien, a prouvé son efficacité. La dimension concrète de l’égalité des chances : elle est ici. C’est vous ! » Avant de conclure sur les lignes directrices de la politique publique :

  • La lutte contre toutes les formes de discriminations
  • La promotion de la diversité
  • L’objectif d’égal accès aux opportunités pour tous

À Val-de-Reuil comme dans tous les centres EPIDE en France, l’année 2020 s’achève avec les mesures sanitaires et l’alternance qui permet d’assurer la continuité. Les agents redoublent d’efforts, les volontaires espèrent en sortir grandis. Elisabeth Moreno, qui met « toute son énergie » pour leur assurer l’égalité des chances, leur demandait plus tôt et sans ambages : « Comment allez-vous ? ». Un volontaire avait répondu : « On s’accroche ». Il est certain que l’énergie contagieuse de la Ministre renforcera leur détermination.

 

À LIRE AUSSI : La Dépêche Louviers : "La ministre Élisabeth Moreno à la rencontre des volontaires du Centre Epide de Val-de-Reuil"

LIENS UTILES :