Des jeunes, acteurs de leur avenir

En images. Les centres EPIDE ouvrent leurs portes en avril

Chaque année, le mois d’avril marque traditionnellement l’ouverture des centres EPIDE au grand public. L’occasion de découvrir le dispositif, d’échanger avec les volontaires et les agents ou encore de participer à différents ateliers.

Plus de 1000 personnes. C’est le nombre total de visiteurs qui ont découvert tout au long du mois d’avril les centres EPIDE ayant ouvert leurs portes. Parmi ceux-ci, de nombreux jeunes désirant découvrir le dispositif, mais aussi des partenaires, des entreprises et des associations.

Des ateliers variés

Si tous les centres se sont attachés à présenter le dispositif et son offre de service, de nombreux ateliers ont aussi été mis en place pour égayer ces journées et faire participer les visiteurs. A Cambrai, le centre fêtant ses dix ans, une exposition intitulée « 10 ans – 1000 photos » a ainsi été organisée afin de retracer l’histoire du centre EPIDE et son évolution avec le dispositif.

A Doullens, c’est un autre format qui a été choisi. Les agents ont proposé aux visiteurs de se mettre dans la peau d’un volontaire pendant toute la journée. Un « vis ma vie » particulièrement apprécié des visiteurs, qui a permis aux agents de leur présenter l’offre de service en alternant informations et mises en situations. A Velet, au-delà de la découverte de l’EPIDE, les visiteurs ont pu s’essayer à un parcours sportif original, autour du vélo et du tir à l’arc.

A Val-de-Reuil, le thème retenu a été de mieux connaître l’EPIDE par le jeu. Au programme, quiz, ou encore jeu de piste pour retrouver son chemin dans le centre EPIDE en allant à la rencontre des agents et des volontaires pour échanger avec eux sur les thématiques de l’offre de service comme la citoyenneté, la formation générale, le travail sur le projet professionnel, la vie courante, l’hébergement et les modalités pour intégrer l’EPIDE.

Du côté de Combrée, les visiteurs ont participé à des ateliers permettant de présenter les différentes activités proposées aux jeunes : le parcours insertion, la formation générale par le biais d’un test psychotechnique, d’un atelier de raisonnement logique, etc., le parcours citoyen à l’aide d’un jeu permettant d’aborder la thématique du handicap, l’accompagnement social avec la mise en place du jeu « Dilemme » portant sur la gestion d’un budget, la mobilité avec un test portant sur le code de la route et un essai du simulateur de conduite, l’inspiration militaire de l’EPIDE avec la découverte de l’ordre serré, etc.

A Marseille, enfin, la journée portes ouvertes était tournée vers l’insertion professionnelle et la découverte des métiers. Le centre EPIDE a ainsi invité quarante partenaires à mettre en place des stands, autour de sept secteurs de métiers. Les jeunes qui ont visité le centre ont, dans chacune de ces zones de découverte, pu assister à une démonstration de métiers, avant d’échanger avec un ou plusieurs centres de formation expliquant comment se former aux métiers de la filière. Finalement, des entreprises étaient présentes pour parler du quotidien de leurs métiers et des prérequis attendus.

De la découverte à la signature d’un contrat EPIDE

Ces portes ouvertes sont ainsi souvent l’occasion, pour les jeunes, de découvrir concrètement le dispositif avant de sauter le pas. Ainsi, à Lyon, onze jeunes ont souhaité devenir volontaires à l’issue des portes ouvertes, et pas moins de 34 ont effectué la même démarche à Saint-Quentin.