Des jeunes, acteurs de leur avenir

En images. L’EPIDE présent lors des commémorations du 8 mai

Retour sur la participation des centres EPIDE aux commémorations du 8 mai, partout en France.

C’est une action citoyenne à laquelle participe chaque année l’ensemble des centres EPIDE. Le 8 mai dernier, volontaires et agents ont ainsi défilé partout en France pour les commémorations marquant la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie en 1945 et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Une action qui s’inscrit dans le cadre du devoir de mémoire.

Pour les volontaires de l’EPIDE, exercer ce devoir et participer à ces différentes actions citoyennes leur permet de comprendre l’importance du souvenir dans la construction de la Nation et de mettre ces évènements en relation avec l’Histoire de France. Ces actions concrètes, et souvent emplies d’émotions, donnent corps aux valeurs et principes de la République.

Dans le détail, le centre EPIDE de Margny-lès-Compiègne était ainsi représenté, sous une pluie battante, à Garges-lès-Gonesse, Sarcelles, Goussainville, Creil, Goussainville, Compiègne et Margny-lès-Compiègne. Dans le reste des Hauts-de-France, le centre EPIDE de Doullens était ainsi présent dans sa ville, mais également à Abbeville. A Cambrai, le centre EPIDE local était, comme chaque année, représenté ainsi que dans huit autres communes. De même pour le centre EPIDE de Saint-Quentin, présent sur quatre villes : Saint-Quentin, Etreillers, Fargniers et Neuville-St-Amand.

En Ile-de-France, du côté de Brétigny-sur-Orge, le centre était invité par le Préfet à deux cérémonies à Evry, mais également présent dans six communes de l’Essonne : Montlhéry, Arpajon, Villebon, Bruyères, Égly et St-Michel-sur-Orge. Le centre EPIDE de Montry participait de son côté aux cérémonies de Meaux, Coulommiers, Bussy-Saint-Georges et Montry. Le centre EPIDE de Val-de-Reuil était quant à lui représenté en Ile-de-France, pour la première fois à Mantes-la-Jolie, et dans six autres communes de Normandie dont Rouen, Le Havre, Elbeuf, Louviers, Val-de-Reuil et Evreux où les volontaires ont rencontré Bruno Lemaire, ministre de l'Économie et des Finances. Le centre EPIDE d’Alençon était quant à lui entièrement représenté dans sa ville pour une cérémonie militaire présidée par Chantal Castelnot, préfète de l'Orne, sur la Place du Général de Gaulle.

Dans l’Ouest, à Bordeaux, agents et volontaires étaient déployés sur une douzaine de communes de Gironde, dont Bordeaux et sa métropole. L’occasion pour les jeunes d’échanger avec des élus et des anciens combattants sur leur parcours et leur vie à l’EPIDE. Le centre EPIDE Combrée était quant à lui représenté à Segré et Angers, aux côtés du maire de la ville Christophe Béchu. Plus au Nord, en Bretagne, le centre EPIDE de Lanrodec participait aux cérémonies de Saint-Brieuc, également sous la pluie, mais aussi à Sainte-Mère-Église en Normandie, de Ploubalzanec, de Guingamp et de Rennes.

Dans l’Est, le centre EPIDE de Belfort était présent, sous une forte pluie, aux cérémonies de la ville. A Strasbourg, le centre a pris part à ce 8 mai dans un cadre solennel et impressionnant, la place de la République de Strasbourg. A cette occasion, la brigade franco-allemande participait aux côtés des jeunes du centre aux commémorations, pendant lesquelles les hymnes nationaux des deux pays ont été interprétés par la musique militaire.

Le centre EPIDE de Bourges a participé aux cérémonies commémoratives dans quatre communes. Les volontaires en ont profité pour récupérer 127 euros pour l’association du Bleuet de France. A Langres les volontaires et onze agents ont participé aux commémorations du 8 mai à Langres, Orbigny-au-Mont et Chaumont pour la première fois. Trois gerbes « EPIDE » ont été déposées au pied des monuments aux morts respectifs. Le centre EPIDE de Velet était également présent sur trois sites différents, dont Dijon aux côtés du Maire de la ville François Rebsamen, le tout devant les caméras de France 3 Bourgogne.

Dans le Sud-est, à Marseille, le centre a accepté à quatre invitations aux cérémonies. Durant la journée le centre a également vu l’intervention auprès des volontaires de deux anciens résistants. Une intervention captivante qui a beaucoup marqué les jeunes. Le centre EPIDE de Lyon-Meyzieu était quant à lui représenté à Lyon, Jonage, Decines et enfin Meyzieu. Enfin, en Occitanie, les volontaires du centre EPIDE de Toulouse étaient présents pour des cérémonies dans leur ville ainsi qu’à Balma, Rieumes et Muret.