Des jeunes, acteurs de leur avenir

En 2022, le centre EPIDE de Combrée s’installera à Avrillé

En novembre 2018, la ministre du Travail a souhaité que l’Etablissement pour l’insertion dans l’emploi développe ses capacités d’accueil, mobilisant pour ce faire le Plan d’investissement dans les Compétences (PIC). C’est dans ce cadre que le déménagement du centre EPIDE de Combrée (Maine-et-Loire) est engagé pour augmenter sa capacité d’accueil, de 75 à 150 places, et rapprocher le centre de l’activité économique de la région pour favoriser l’insertion des jeunes des Pays-de-la-Loire.

Accès difficile en transport en communs, éloignement des acteurs économiques, site trop étroit, autant de freins qui ont conduit l’EPIDE à décider du déménagement du centre de Combrée. Un changement prévu, en 2022, vers un site situé sur l’agglomération d’Angers, à Avrillé.

Dans les murs d’un ancien centre de formation

Le site de l’Institut Notre-Dame d’Espérance, aujourd’hui immédiatement disponible, a accueilli pendant de nombreuse année le centre de formation des enseignements des écoles. Il offre de nombreux avantages à la bonne exécution de la mission de l’EPIDE.

Situé sur le territoire d’Avrillé, commune de l’agglomération d’Angers, le site comprend trois hectares dont les infrastructures en place sont en très bon état. Des travaux sont à prévoir mais n’intègreront que la construction d’un bâtiment supplémentaire de 1450 m² destiné à l’hébergement des volontaires.

Un site qui se situe, par ailleurs, à moins de 40 minutes de la gare d’Angers Saint-Laud par la ligne de tram A. La commune d’Avrillé comprend de multiples installations sportives qui pourront être accessibles au centre EPIDE.

Un projet qui gardera l’âme de l’Institut et soutenu par la Mairie d’Avrillé comme le souligne Marc Laffineur, maire d’Avrillé : « La ville d’Avrillé se félicite de l’arrivée sur son territoire d’un centre EPIDE. Depuis leur création en 2005, les centres EPIDE offrent une solution concrète à des jeunes de 18 à 25 ans qui ne possèdent ni formation ni emploi. Ces centres permettent à ces jeunes, qui s’engagent en tant que volontaires, de s’inscrire dans une dynamique positive d’insertion et les aident à construire leur place, de façon durable, dans le monde du travail et dans la société. Ces centres ont toujours montré d’excellents résultats, partout en France. Le centre de Combrée, seul établissement présent dans les Pays-de-la-Loire, est aujourd’hui à l’étroit. Je me félicite, en tant que Maire d’Avrillé, que notre commune ait été choisie par l’EPIDE pour s’y implanter, dans un lieu qui gardera sa spécificité d’origine, la formation ».

De 75 à 150 places pour les jeunes de la région

Créé en 2007, le centre EPIDE de Combrée est situé dans le département du Maine-et-Loire (entre Angers, Nantes, Laval). Il propose aux jeunes de ce département, mais également de Loire-Atlantique et de Mayenne, des Deux-Sèvres, de Vendée et de la Vienne, âgés de 18 à 25 ans, un accompagnement global reposant sur un cadre structurant, des équipes pluridisciplinaires et un suivi personnalisé dans l’objectif de construire leur projet professionnel. Le centre emploie 32 agents et propose 75 places pour des volontaires à l’insertion. En 2018, 58,3 % des volontaires du centre ont intégré un emploi ou une formation.

Pour Odile Fresneau, directrice du centre, ce déménagement ne peut que contribuer à la réussite des jeunes accueillis. « Le PIC représente une formidable opportunité pour l’EPIDE en général et pour le centre que je dirige en particulier. Si le travail de grande qualité de mon équipe rend possible la délivrance de l’offre de service EPIDE dans de bonnes conditions de réussite à Combrée, l’éloignement des transports publics comme des acteurs économiques rend difficile l’exercice de notre mission et pénalise les projets des jeunes. Le projet de déménagement à Avrillé ouvre le champ des possibles : plus de jeunes pourront bénéficier de l’EPIDE, plus de stages puis d’emplois pourront leur être proposés. C’est une perspective enthousiasmante et motivante pour tous ici. »

En parallèle, le 20ème centre EPIDE de France doit ouvrir en 2021, près d’Alès, à La Grand-Combe.