Des jeunes, acteurs de leur avenir

Au Ministère du Travail, les volontaires de l’EPIDE testent 1jeune1solution.gouv.fr

Des volontaires des centres EPIDE de Brétigny-sur-Orge, Margny-lès-Compiègne et Val-de-Reuil ont été invités par Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, à débattre de leur utilisation de la plateforme 1jeune1solution au ministère du Travail, mercredi 1er septembre 2021.

« On a mis en place le plan « 1 Jeune, 1 solution » pour que les jeunes n’aient pas à subir la crise. Aujourd’hui, le bilan est positif : le niveau de chômage des jeunes est revenu à un niveau similaire à celui d’avant la crise », Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, fait un bilan positif de cette première année de la plateforme 1jeune1solution.gouv.fr. Après avoir célébré cet anniversaire en présence des volontaires de l’EPIDE, il était temps de les recevoir à nouveau pour échanger avec eux et comprendre leurs usages de la plateforme.

Accompagnés de leurs formateurs, les jeunes de l’EPIDE et d’autres jeunes du Réseau de l’école de la 2e Chance, les volontaires ont passé une journée passionnante au Ministère du Travail situé aux Invalides : ateliers dédiés à la plateforme et à ses usages le matin et discussions l’après-midi. 

« Avant, je ne connaissais pas la plateforme, j’ai trouvé ça ludique et facile d’accès. Il y avait plein de chose qu’on ne trouve pas toujours sur Pôle Emploi.

Ce serait bien aussi de mettre en place un forum pour discuter avec des professionnels »

David, volontaire au centre EPIDE de Val-de-Reuil


Accessible à la fois aux jeunes et aux entreprises, cette plateforme centralise un grand nombre d’offres d’emploi, de formations, d’alternances ou encore de services civiques. Chaque jeune peut ainsi y trouver la solution qu’il lui convient pour s’insérer durablement sur le marché de l’emploi.

Une plateforme « simple et efficace »

Si Quentin, dont le projet professionnel est d’intégrer l’armée de terre, décrit la plateforme comme « simple et efficace », d’autres volontaires ont suggéré de nombreuses pistes d’amélioration, toutes notées avec attention par Thibaut Guilluy : 
Ryan, du centre de Brétigny-sur-Orge, a par exemple relevé le manque de précision du critère géographique de la plateforme. Florian a proposé l’ajout d’un filtre « types d’employeur » sur le moteur de recherche, tandis que Raphaël, du centre de Margny-lès-Compiègne, suggère l’ajout de fiches métier sur le site pour que les usagers puissent mieux s’informer. Pour une meilleure définition du projet professionnel de chacun, Quentin soumet l’idée de tests d’aptitudes en ligne sur la plateforme, sur un modèle similaire de ceux proposés par les conseillers d’insertion professionnelle de l’EPIDE. Plusieurs d’entre eux ont proposé le recours à des influenceurs sur les réseaux sociaux pour donner plus de visibilité à la plateforme.

Des réformes attendues

Thibaut Guilluy a également informé des futures mises à jour de la plateforme, notamment une la mise en place d’une rubrique « jobs étudiants » pour s’adapter continuellement aux besoins des jeunes, attendue pour le 9 septembre, ou encore l’ajout d’offres d’immersion dans des entreprises.

La session d’échange s’est terminée par un renversement de rôle étonnant : Thibaut Guilluy a proposé à chaque jeune de se mettre dans la peau d’un dirigeant du pays et de dire ce qu’il souhaitait changer ! Théo a ainsi pointé les coûts de transport trop élevés, entraînant des difficultés en termes de mobilité pour les jeunes. La carte étudiante et les avantages qu’elle apporte, inaccessible pour les jeunes de l’EPIDE, a également été mentionnée.

Dans la célèbre salle des accords du ministère du Travail, où ont lieu les négociations avec les partenaires sociaux et où furent signés les accords de Grenelle mettant fin aux protestations de mai 1968, les volontaires n’étaient pas les seuls enthousiastes. Thibaut Guilluy concluait en félicitant tous les participants de la sorte : « Je suis très impressionné de votre engagement, merci à tous ! »


Traitement en cours ...