Des jeunes, acteurs de leur avenir

A Lanrodec, les volontaires déconstruisent en vidéo les préjugés sur des métiers

Des volontaires du centre EPIDE de Lanrodec ont participé récemment à une action originale aux côtés d’une association de quartier. Objectif, se défaire de certains préjugés sur des métiers peu attractifs en interviewant en vidéo des passants pour les interroger sur ceux-ci.

Valoriser des métiers peu attractifs par le numérique. C’est la démarche menée par un groupe de volontaires du centre EPIDE de Lanrodec aux côtés de l’association Le Cercle, une association d’éducation populaire qui œuvre dans le quartier de La Croix Saint-Lambert, un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) de Saint-Brieuc.

Encadrés par des membres de l’association, dont une animatrice spécialisée dans le cinéma, quatre volontaires ont ainsi appris à utiliser du matériel de vidéo numérique. Durant deux séances, les 16 et 17 avril, les volontaires ont découvert comment utiliser une caméra, monter un film vidéo, et réaliser puis mettre en forme plusieurs interviews suite à un micro-trottoir. Le thème de ce reportage : demander l’avis aux passants sur des métiers qui ne bénéficient pas d’une bonne image, par exemple celui de ferrailleur.

Prendre confiance en soi à travers l’échange

Cette expérience, originale et enrichissante pour les jeunes du centre EPIDE de lanrodec, leur a permis de gagner confiance en eux. Parmi eux, Yassin: « Cela m’a vraiment plu d’interroger les gens sur le métier de ferrailleur. Mais oser aborder ces personnes dans la rue me faisait assez peur » explique-t-il. Un avis partagé par Maëva: « Je n’étais pas à l’aise dans ce genre d’exercice. Je manque de confiance en moi, mais derrière la caméra ça allait beaucoup mieux » détaille-t-elle.

Au-delà de la prise en confiance en soi, essentielle dans le parcours à l’EPIDE et pour gagner en autonomie, cet exercice était aussi un moyen pour les volontaires de découvrir de nouveaux métiers, souvent méconnus, parfois en tension et peu attractifs comme celui de ferrailleur. « Cet exercice a aussi été l’occasion de se défaire de préjugés sur certains métiers » constate Patrice Le Bozec, coordinateur pédagogique au centre EPIDE de Lanrodec.

Un travail qui ne s’arrête pas là, puisque le prochain atelier aura pour but, cette fois, de réaliser des portraits de jeunes. Au programme, un travail sur le format, le tournage de différentes séquences, le montage et le mixage sonore.

Une association déjà partenaire de l’EPIDE

Ce projet n’est toutefois pas le premier mené avec l’association Le Cercle, comme l’explique Patrice Le Bozec : « Régulièrement, j’assiste aux réunions organisées par celle-ci ». L’association accueille en effet quotidiennement des jeunes du QPV de La Croix Saint-Lambert. « Ils sont reçus par l’association, au SPOT, un lieu d’accueil qui leur est dédié, afin de pouvoir échanger avec eux et les accompagner » poursuit-il. Un acteur de terrain essentiel, qui permet au centre EPIDE de rentrer en contact avec ces jeunes et de leur présenter le dispositif.

Cette association connaît bien le centre EPIDE pour y avoir présenté récemment un théâtre forum. Prochainement, c’est le centre de Lanrodec qui se déplacera cette fois pour participer, en juin, à un évènement annuel nommée « Sud en fête » aux côtés d’autres partenaires du champ de l’insertion sociale et professionnelle. Objectif, créer des rencontres entre jeunes du quartier, mais aussi d’autres quartiers de Saint-Brieuc.