Des jeunes, acteurs de leur avenir

Alençon

Capacité
d'accueil

120 volontaires

Couverture
départementale

14 - 50 - 61 - 72

Actualités

Retour sur la participation des centres EPIDE aux commémorations du 8 mai, partout en France.

Lire la suite

Chaque année, le mois d’avril marque traditionnellement l’ouverture des centres EPIDE au grand public. L’occasion de découvrir le dispositif, ...

Lire la suite

Une dizaine de volontaires de divers centres EPIDE ont fait le choix, en 2018, de rejoindre l’une des entreprises adhérentes du Syndicat des Profes...

Lire la suite

Agenda

Le centre EPIDE d'Alençon accueille les jeunes tout au long de l’année. Découvrez le calendrier des admissions pour l'année 2019.

Lire la suite

Le centre EPIDE d’Alençon, en partenariat avec la Mission Locale de l’Agglomération Mancelle, vous invite à découvrir le dispositif EPIDE à l...

Lire la suite

Le centre EPIDE d’Alençon, en partenariat avec la Mission Locale Sarthe Nord, vous invite à découvrir le dispositif EPIDE à l'occasion de la ré...

Lire la suite

Qu’est-ce que c’est que l’EPIDE ?

L’EPIDE, ou Etablissement pour l’insertion dans l’emploi, est un établissement public, présent dans toute la France. Il accueil en internat de semaine, du lundi au vendredi, des jeunes entre 18 et 25 ans sans emploi et peu diplômés (maximum BEP ou CAP).

A quoi sert l’EPIDE ?

L’EPIDE aide les jeunes qui rejoignent l’un des centres à trouver un emploi. Pendant huit mois, en moyenne, ces jeunes appelés volontaires, sont aidés dans leurs recherches et leurs démarches. A l’EPIDE l’on apprend à écrire un CV, une lettre de motivation, à contacter les entreprises. Ici, pas d’orientation professionnelle imposée. Chaque jeune découvre une multitude de métiers, de tous secteurs, grâces à des visites d’entreprises par exemple. Il propose plusieurs projets professionnels pour lesquels il est accompagné par les agents du centre EPIDE.

Résultats, 6 jeunes sur 10 trouvent un emploi ou une formation professionnelle lorsqu’ils partent de l’EPIDE !

L’EPIDE, c’est différent de l’école

A l’EPIDE, il n’y a pas de professeurs. Il n’y a que des formateurs qui aident les jeunes à se remettre à niveau en français, en mathématiques et en informatique. Ici, chaque atelier, chaque exercice est individualisé selon le projet professionnel du jeune !

Combien je suis payé à l’EPIDE ?

A l’EPIDE, du lundi au vendredi, je suis hébergé, nourri (matin midi et soir) et blanchi (l’EPIDE fournit une tenue uniformisée). A l’EPIDE, tout cela est gratuit ! Mais à l’EPIDE les jeunes sont même payés. Tous les mois, les jeunes touchent 210 euros et chaque mois 90 euros sont en plus mis de côté. Une somme versée aux jeunes qui quittent l’EPIDE quand ils ont trouvé un emploi ou une formation.

Comment rejoindre l’EPIDE d’Alençon ?

Pour rejoindre l’EPIDE il suffit de remplir en entier le formulaire en ligne, en cliquant ici. En quelques étapes, il faut renseigner ses informations pour être recontacter par le centre EPIDE le plus proche de son domicile. L’EPIDE accueil des jeunes toute l’année.

Le centre EPIDE Alençon, en plein centre-ville

Le centre EPIDE d’Alençon a été créé en 2006. Il est situé dans le département de l’Orne, en région Basse-Normandie. Ancien Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM), le centre est situé en centre-ville à une dizaine de minutes à pied de la gare SNCF d’Alençon.

Le centre d’Alençon est, avec celui de Val-de-Reuil (27), l’un des deux centres EPIDE de Normandie. Ce centre emploie 47 agents et propose 120 places pour des volontaires.

Nous Contacter

Contact pour le recrutement des volontaires uniquement :

Julie LEFEVRE

Tél : 02 33 81 24 86 - 06 80 31 70 51

E-mail :julie.lefevre@epide.fr

Joignable du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Coordonnées

Facebook

CENTRE EPIDE Alençon

45, rue de l’École Normale - BP 249 

61007 Alençon cedex

Tél. : 02 33 81 46 20

Fax : 02 33 29 51 76

*Ces coordonnées ne doivent pas être utilisées dans le cadre du recrutement des agents.

Comment s’y rendre ?

Paroles de Volontaires

Toutes les paroles
Benjamin

J’ai enchaîné plusieurs "petits boulots" sans réel lendemain...

Lire la suite