Etablissement Public d'Insertion de la Défense (EPIDe) https://www.epide.fr/ Liste des flux fr Etablissement Public d'Insertion de la Défense (EPIDe) https://www.epide.fr/ https://www.epide.fr/ Liste des flux TYPO3 - get.content.right http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss Fri, 14 Jun 2019 14:38:13 +0200 A Montry, une journée défense et citoyenneté sous le signe de l’insertion professionnelle https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/a-montry-une-journee-defense-et-citoyennete-sous-le-signe-de-linsertion-professionnelle/ Mi-juin le centre EPIDE de Montry a accueilli une journée défense et citoyenneté (JDC), destinée à... Une JDC originale. Le 12 juin, le centre EPIDE de Montry a accueilli et organisé une journée défense et citoyenneté (JDC). Au total, près de cinquante jeunes Seine-et-Marnais étaient convoqués pour cette session exceptionnelle.

Durant cette journée les jeunes ont ainsi pu découvrir l’EPIDE, mais également pendant deux heures échanger avec des entreprises locales. Et parmi les cinquante invités du jour, trois volontaires du centre EPIDE passaient également leur JDC, en session de rattrapage.

L’EPIDE : un levier pour l’emploi

Deux volontaires du centre EPIDE de Montry ont profité de cette journée pour témoigner de leur parcours. Traore, 21 ans est ainsi revenu sur son histoire particulière. Venant d’Espagne, sans emploi et sans parler français, il est désormais, après 9 mois à l’EPIDE, capable de s’exprimer correctement. Le code en poche, il entame désormais son parcours professionnel. Une histoire partagée avec beaucoup de joie devant un auditoire totalement à l’écoute.

A 18 ans, Wesley, lui aussi volontaire, est également revenu sur son parcours : « J’ai travaillé à contrecœur dans la restauration. J’ai rejoint l’EPIDE grâce à des amis déjà présents ici. Aujourd’hui j’ai un nouveau projet, que j’ai choisi, je souhaite travailler dans le secteur de la livraison de courrier » explique-t-il.

Les partenaires locaux à l’honneur

Pour cette JDC pas comme les autres, le centre EPIDE de Montry a proposé à deux entreprises locales d’intervenir pendant cette journée. Première d’entre-elle, nulle autre que Disneyland Paris qui emploie localement près 15.000 personnes. Marie-Françoise Arrighi, coordonnatrice des politiques sociales et spécialiste en insertion de personnes en situation de handicap chez Disney, a ainsi opté pour un quizz participatif durant lequel les jeunes, connectés sur leur smartphone, ont pu découvrir les métiers et mode de recrutement du groupe.

Dans un tout autre domaine, celui des travaux publics et également pourvoyeur de nombreux emplois, Virginie Duchan-Brin responsable du recrutement chez Wiame a présenté les nombreux métiers proposés.

En fin de journée, Madame la maire de Montry et les responsables du CIRFA de Meaux ont salué cette JDC placée sous le signe de l’insertion avant de remettre les certificats devant le château du centre EPIDE de Montry.

]]>
Actualités A la une Actualités de l'EPIDE Montry en Seine-et-Marne (77) Citoyenneté Insertion Fri, 14 Jun 2019 14:38:13 +0200
REUNION D'INFORMATION COLLECTIVE https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/reunion-dinformation-collective/ et les prochaines sont... La prochaine session d'admission est prévue pour le mois de JUILLET 2019.

Afin de vous présenter l'EPIDE,ses spécificités et son parcours, des réunions d'informations collectives sont prévues les :

-MERCREDI 12 JUIN 10H

-MERCREDI 19 JUIN 10H

-MERCREDI 26 JUIN 10H

-MERCREDI 03 JUILLET 10H

Des navettes EPIDE gratuites seront à disposition à 10H en gare de Brétigny sur Orge (ligne C du RER) SORTIE PIETONNE CÔTE RUE PIERRE BROSSOLETTE afin d'emmener les jeunes présents et pour les ramener en gare à la fin de la réunion (vers 12H).

Pour vous y inscrire :

-inscription.bretigny@epide.fr

-06 12 98 52 95

-01 75 59 20 06

]]>
Agenda Brétigny-sur-Orge (91) Les centres EPIDE Brétigny-sur-Orge (91) Les thèmes agenda Admissions Portes ouvertes Réunion d'information Wed, 12 Jun 2019 15:45:01 +0200
INFORMATION COLLECTIVE https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/information-collective-6/ Devenez acteur de votre vie en rejoignant l'EPIDE de MARSEILLE. Le centre EPIDE de MARSEILLE... INFORMATION COLLECTIVE

Adresse : 2 TRAVERSE DE L OASIS
Code postal : 13015
Ville : MARSEILLE
Téléphone : 0618143734
Email : andre.conti@epide.fr
Info complémentaire : INFORMATION COLLECTIVE A 13H30 DURÉE 90 MINUTES

]]>
Marseille (13) Réunion d'information andre.conti@epide.fr Wed, 12 Jun 2019 09:23:38 +0200
A la rencontre des jeunes femmes des QPV d'Angers https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/a-la-rencontre-des-jeunes-femmes-des-qpv-dangers/ Fin avril, les volontaires du centre EPIDE de Combrée ont mené une action permettant de rencontrer... Approcher les jeunes « invisibles » habitant les quartiers prioritaires de la politique de la ville. C’est l’objectif de l’action menée, fin avril, par dix volontaires du centre EPIDE de Combrée. Une action citoyenne, co-organisée avec la maison de quartier Jean-Vilar située à Angers (49), qui a permis aux volontaires de rencontrer des jeunes femmes, âgées de 18 à 25 ans, résidant ce quartier prioritaire de la ville (QPV).

Des jeunes femmes, considérées comme invisibles, selon le terme utilisé par les sociologues de la jeunesse afin de qualifier ces jeunes statistiquement moins nombreuses à fréquenter les lieux d’accueil qui leur sont pourtant destinés et donc à bénéficier de l’accompagnement susceptible de leur être proposé. Des jeunes femmes moins accompagnées, moins investies dans la vie de leur quartier et qui rencontrent, de ce fait, plus de difficultés à trouver un emploi ou un logement.

Une situation partagée au sein des centres EPIDE puisqu’en moyenne, moins d’un jeune sur trois est une femme, mais également remarqué par le centre Jean-Vilar d’Angers. « Lorsque nous sommes arrivés dans le quartier nous avons eu du mal à entrer en contact avec les jeunes femmes. Elles avaient des difficultés à venir sur le centre. C’est un quartier avec une présence masculine assez forte, où il difficile pour les jeunes femmes de trouver leur place » détaille Dominique Njoh Eyoum, animateur du secteur jeunesse au centre Jean-Vilar.

Sport et moment de détente pour briser la glace

Les volontaires ont ainsi choisi de partager une séance sportive de step pour amorcer la communication. Une dizaine de jeunes femmes ont pu s’essayer à cette activité animée par Mikaël Maignan, formateur de sport au centre EPIDE. Celle-ci a permis à l'ensemble des participantes de bouger et sortir de leur isolement en se laissant entraîner par la musique et emporter par l'esprit de groupe.

C'est sous l'encadrement d'Eric Edouard, conseiller éducation et citoyenneté du centre EPIDE de Combrée, et porteur de ce projet, que la vingtaine de jeunes ont ensuite participé à la réalisation de crêpes à partir de notions de base acquises lors d’ateliers à l’EPIDE. A la lecture de la recette les participantes ont dû respecter scrupuleusement les quantités indiquées pour obtenir une pâte permettant la réussite des crêpes.

A l'issue de leur réalisation, le groupe a bénéficié d'une dégustation tout en échangeant sur le quotidien de la vie de volontaire à l'EPIDE : rassemblement et cérémonie des couleurs, internat, formation générale, séance d'insertion, atelier d'éducation à la citoyenneté, accompagnement sanitaire et social, permis de conduire, etc. Une action qui a été une véritable opportunité de rencontre pour les participantes comme l’explique Sylvie, volontaire depuis 8 mois au centre EPIDE de Combrée : « J’ai adoré faire les crêpes et c’était très sympa de partager un moment convivial avec d’autres jeunes ». « Cette journée a permis aux volontaires d’échanger avec d’autres jeunes femmes de ce quartier prioritaire de la politique de la ville, mais également de participer à d’autres activités que celles pratiquées dans le centre » explique Eric Edouard.

Cette action a, en tout cas, permis aux jeunes femmes invitées de montrer un vif intérêt pour le dispositif. « Nous avons eu de très bons retours des participantes » confirme Dominique Njoh Eyoum. Une visite sera par ailleurs prochainement organisée pour leur permettre de vivre l'expérience d'une journée à l'EPIDE avant de candidater. Au regard de ce succès, ce partenariat sera renouvelé afin de susciter d'autres vocations pour rejoindre le dispositif lors d'une session d'admissions. « Nous allons certainement travailler sur des projets en transversalité. Il y a pas mal de jeunes à qui j’aimerais proposer d’intégrer l’EPIDE » conclut Dominique Njoh Eyoum.

]]>
Actualités A la une Actualités de l'EPIDE Combrée (49) Citoyenneté Infos généralistes Thu, 06 Jun 2019 15:25:55 +0200
En images. L’EPIDE présent lors des commémorations du 8 mai https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/en-images-lepide-present-lors-des-commemorations-du-8-mai/ Retour sur la participation des centres EPIDE aux commémorations du 8 mai, partout en France. C’est une action citoyenne à laquelle participe chaque année l’ensemble des centres EPIDE. Le 8 mai dernier, volontaires et agents ont ainsi défilé partout en France pour les commémorations marquant la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie en 1945 et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Une action qui s’inscrit dans le cadre du devoir de mémoire.

Pour les volontaires de l’EPIDE, exercer ce devoir et participer à ces différentes actions citoyennes leur permet de comprendre l’importance du souvenir dans la construction de la Nation et de mettre ces évènements en relation avec l’Histoire de France. Ces actions concrètes, et souvent emplies d’émotions, donnent corps aux valeurs et principes de la République.

Dans le détail, le centre EPIDE de Margny-lès-Compiègne était ainsi représenté, sous une pluie battante, à Garges-lès-Gonesse, Sarcelles, Goussainville, Creil, Goussainville, Compiègne et Margny-lès-Compiègne. Dans le reste des Hauts-de-France, le centre EPIDE de Doullens était ainsi présent dans sa ville, mais également à Abbeville. A Cambrai, le centre EPIDE local était, comme chaque année, représenté ainsi que dans huit autres communes. De même pour le centre EPIDE de Saint-Quentin, présent sur quatre villes : Saint-Quentin, Etreillers, Fargniers et Neuville-St-Amand.

En Ile-de-France, du côté de Brétigny-sur-Orge, le centre était invité par le Préfet à deux cérémonies à Evry, mais également présent dans six communes de l’Essonne : Montlhéry, Arpajon, Villebon, Bruyères, Égly et St-Michel-sur-Orge. Le centre EPIDE de Montry participait de son côté aux cérémonies de Meaux, Coulommiers, Bussy-Saint-Georges et Montry. Le centre EPIDE de Val-de-Reuil était quant à lui représenté en Ile-de-France, pour la première fois à Mantes-la-Jolie, et dans six autres communes de Normandie dont Rouen, Le Havre, Elbeuf, Louviers, Val-de-Reuil et Evreux où les volontaires ont rencontré Bruno Lemaire, ministre de l'Économie et des Finances. Le centre EPIDE d’Alençon était quant à lui entièrement représenté dans sa ville pour une cérémonie militaire présidée par Chantal Castelnot, préfète de l'Orne, sur la Place du Général de Gaulle.

Dans l’Ouest, à Bordeaux, agents et volontaires étaient déployés sur une douzaine de communes de Gironde, dont Bordeaux et sa métropole. L’occasion pour les jeunes d’échanger avec des élus et des anciens combattants sur leur parcours et leur vie à l’EPIDE. Le centre EPIDE Combrée était quant à lui représenté à Segré et Angers, aux côtés du maire de la ville Christophe Béchu. Plus au Nord, en Bretagne, le centre EPIDE de Lanrodec participait aux cérémonies de Saint-Brieuc, également sous la pluie, mais aussi à Sainte-Mère-Église en Normandie, de Ploubalzanec, de Guingamp et de Rennes.

Dans l’Est, le centre EPIDE de Belfort était présent, sous une forte pluie, aux cérémonies de la ville. A Strasbourg, le centre a pris part à ce 8 mai dans un cadre solennel et impressionnant, la place de la République de Strasbourg. A cette occasion, la brigade franco-allemande participait aux côtés des jeunes du centre aux commémorations, pendant lesquelles les hymnes nationaux des deux pays ont été interprétés par la musique militaire.

Le centre EPIDE de Bourges a participé aux cérémonies commémoratives dans quatre communes. Les volontaires en ont profité pour récupérer 127 euros pour l’association du Bleuet de France. A Langres les volontaires et onze agents ont participé aux commémorations du 8 mai à Langres, Orbigny-au-Mont et Chaumont pour la première fois. Trois gerbes « EPIDE » ont été déposées au pied des monuments aux morts respectifs. Le centre EPIDE de Velet était également présent sur trois sites différents, dont Dijon aux côtés du Maire de la ville François Rebsamen, le tout devant les caméras de France 3 Bourgogne.

Dans le Sud-est, à Marseille, le centre a accepté à quatre invitations aux cérémonies. Durant la journée le centre a également vu l’intervention auprès des volontaires de deux anciens résistants. Une intervention captivante qui a beaucoup marqué les jeunes. Le centre EPIDE de Lyon-Meyzieu était quant à lui représenté à Lyon, Jonage, Decines et enfin Meyzieu. Enfin, en Occitanie, les volontaires du centre EPIDE de Toulouse étaient présents pour des cérémonies dans leur ville ainsi qu’à Balma, Rieumes et Muret.

]]>
Actualités Alençon (61) Belfort (90) Bordeaux (33) Bourges-Osmoy (18) Brétigny-sur-Orge (91) Cambrai (59) Combrée (49) Doullens (80) Langres (52) Thu, 06 Jun 2019 11:34:01 +0200
A Lanrodec, les volontaires déconstruisent en vidéo les préjugés sur des métiers https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/a-lanrodec-les-volontaires-deconstruisent-en-video-les-prejuges-sur-des-metiers/ Des volontaires du centre EPIDE de Lanrodec ont participé récemment à une action originale aux... Valoriser des métiers peu attractifs par le numérique. C’est la démarche menée par un groupe de volontaires du centre EPIDE de Lanrodec aux côtés de l’association Le Cercle, une association d’éducation populaire qui œuvre dans le quartier de La Croix Saint-Lambert, un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) de Saint-Brieuc.

Encadrés par des membres de l’association, dont une animatrice spécialisée dans le cinéma, quatre volontaires ont ainsi appris à utiliser du matériel de vidéo numérique. Durant deux séances, les 16 et 17 avril, les volontaires ont découvert comment utiliser une caméra, monter un film vidéo, et réaliser puis mettre en forme plusieurs interviews suite à un micro-trottoir. Le thème de ce reportage : demander l’avis aux passants sur des métiers qui ne bénéficient pas d’une bonne image, par exemple celui de ferrailleur.

Prendre confiance en soi à travers l’échange

Cette expérience, originale et enrichissante pour les jeunes du centre EPIDE de lanrodec, leur a permis de gagner confiance en eux. Parmi eux, Yassin: « Cela m’a vraiment plu d’interroger les gens sur le métier de ferrailleur. Mais oser aborder ces personnes dans la rue me faisait assez peur » explique-t-il. Un avis partagé par Maëva: « Je n’étais pas à l’aise dans ce genre d’exercice. Je manque de confiance en moi, mais derrière la caméra ça allait beaucoup mieux » détaille-t-elle.

Au-delà de la prise en confiance en soi, essentielle dans le parcours à l’EPIDE et pour gagner en autonomie, cet exercice était aussi un moyen pour les volontaires de découvrir de nouveaux métiers, souvent méconnus, parfois en tension et peu attractifs comme celui de ferrailleur. « Cet exercice a aussi été l’occasion de se défaire de préjugés sur certains métiers » constate Patrice Le Bozec, coordinateur pédagogique au centre EPIDE de Lanrodec.

Un travail qui ne s’arrête pas là, puisque le prochain atelier aura pour but, cette fois, de réaliser des portraits de jeunes. Au programme, un travail sur le format, le tournage de différentes séquences, le montage et le mixage sonore.

Une association déjà partenaire de l’EPIDE

Ce projet n’est toutefois pas le premier mené avec l’association Le Cercle, comme l’explique Patrice Le Bozec : « Régulièrement, j’assiste aux réunions organisées par celle-ci ». L’association accueille en effet quotidiennement des jeunes du QPV de La Croix Saint-Lambert. « Ils sont reçus par l’association, au SPOT, un lieu d’accueil qui leur est dédié, afin de pouvoir échanger avec eux et les accompagner » poursuit-il. Un acteur de terrain essentiel, qui permet au centre EPIDE de rentrer en contact avec ces jeunes et de leur présenter le dispositif.

Cette association connaît bien le centre EPIDE pour y avoir présenté récemment un théâtre forum. Prochainement, c’est le centre de Lanrodec qui se déplacera cette fois pour participer, en juin, à un évènement annuel nommée « Sud en fête » aux côtés d’autres partenaires du champ de l’insertion sociale et professionnelle. Objectif, créer des rencontres entre jeunes du quartier, mais aussi d’autres quartiers de Saint-Brieuc.

]]>
Actualités Actualités de l'EPIDE Lanrodec (22) Insertion Thu, 06 Jun 2019 11:30:56 +0200
Au campus Veolia, les volontaires découvrent des métiers peu connus autour de l’environnement https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/au-campus-veolia-les-volontaires-decouvrent-des-metiers-peu-connus-autour-de-lenvironnement/ Plusieurs fois par an, les volontaires de différents centres EPIDE découvrent le campus Veolia... C’est un campus pas comme les autres. A Jouy-le-Moutier, dans le Val-d’Oise, le groupe Veolia possède depuis 1994, un campus afin de former en alternance de nombreux jeunes à ses métiers. Des métiers peu connus que viennent découvrir chaque année des dizaines de volontaires de différents centres EPIDE.

« Nous travaillons avec l’EPIDE depuis 2008. Notre partenariat avait commencé plus particulièrement avec le centre de Brétigny-sur-Orge » se remémore Valérie Gaudé, développeuse de l’apprentissage et de l'alternance au campus Veolia. Veolia propose ainsi à de nombreux jeunes, plusieurs fois par an, de découvrir, mais aussi tester au sein de ce CFA des métiers dédiés à l’environnement. « Nous proposons des formations qui vont du CAP au Master » détaille Valérie Gaudé.

Pour faire découvrir ses métiers, le campus propose à ces jeunes de participer à des semaines de découvertes et à des immersions sur ce centre avec des travaux pratiques. La dernière en date, début mars, a ainsi permis à quatre volontaires, des centres EPIDE de Doullens et Val-de-Reuil, de candidater pour intégrer une alternance au sein du CFA, dès septembre. « Lors de cette semaine, les jeunes ont une journée dédiée par diplôme, pendant laquelle un formateur présente le métier, le diplôme nécessaire et les évolutions professionnelles. Les participants sont ensuite accompagnés sur des installations techniques pour découvrir comment sont formés les jeunes » détaille Valérie Gaudé. « Il est important que les jeunes puissent faire un lien sur les différentes étapes de nos métiers » poursuit-elle.

Mais le campus ne s’arrête pas à ces semaines métiers pour faire découvrir son CFA. Fréquemment, le centre de formation ouvre ses portes pendant une journée. Fin mars, lors de l’une de ces journées portes ouvertes, pas moins de 70 volontaires de l’EPIDE se sont ainsi déplacés.

Des métiers peu connus qui n’attirent pas toujours les jeunes

Veolia forme chaque année près de 800 alternants, sur quatre campus en France : Jouy-le-Moutier, Lyon, Nantes et Tarbes. Des formations qui permettent de répondre, en partie, aux importants besoins de recrutement annuels du groupe, près de 2000 chaque année. « Veolia recrute sur de nombreux métiers de l’environnement. Nous formons ainsi principalement des jeunes aux métiers de la maintenance, de l’assainissement et de la canalisation » explique Valérie Gaudé. « Il existe aujourd’hui de forts besoins sur ces métiers. Rien que pour que la zone Nord, Normandie, Ile-de-France, Veolia recherche 30 personnes diplômées d’un CAP canalisateur » dénombre Valérie Gaudé.

Des métiers toutefois peu connus des jeunes et peu attractifs, qui préfèrent souvent s’orienter vers la plomberie « plus prestigieuse », comme elle l’explique. « Les métiers de la canalisation sont assez mal perçus par les jeunes. Ils n’ont pas une bonne visibilité sur ceux-ci. C’est difficile aujourd’hui de déclencher de l’intérêt des jeunes pour ces métiers » regrette-t-elle.

L’EPIDE un partenaire de choix pour le campus Veolia

Toutes ces formations sont aujourd’hui destinées à des jeunes cherchant un premier niveau de qualification, à partir du CAP. A ce titre, les volontaires de l’EPIDE correspondent parfaitement au public cible de Veolia. « Le profil des volontaires est en adéquation sur les niveaux CAP et Bac Pro de nos formations et très intéressant pour les postes que nous proposons chez Veolia » confirme Valérie Gaudé.

« L’EPIDE apporte un premier travail très important sur le comportement et sur les codes de l’entreprise auprès des jeunes qui y suivent un parcours. Ils ont acquis une première base nécessaire pour intégrer le monde de l’entreprise. Ils ont pris conscience à l’EPIDE des besoins des employeurs : ponctualité et respect des règles de sécurité. Les entreprises avec qui nous travaillons apprécient à ce titre tout particulièrement les jeunes de l’EPIDE que nous formons sur notre campus » loue Valérie Gaudé. « C’est un partenariat de grande qualité auquel nous tenons » conclut-elle.

Chaque année, en moyenne, six volontaires de l’EPIDE intègrent le campus Veolia de Jouy-le-Moutier. A l’issue de leur alternance et de leur examen, tous se voient proposer un CDI par Veolia.

]]>
Actualités A la une Actualités de l'EPIDE Brétigny-sur-Orge (91) Doullens (80) Saint-Quentin (02) Val-de-Reuil (27) Insertion Thu, 06 Jun 2019 11:27:42 +0200
« Je suis entré à l’EPIDE au dernier moment possible » https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/je-suis-entre-a-lepide-au-dernier-moment-possible/ Gaguik a un parcours très particulier. Alors que la plupart des volontaires intègrent l’EPIDE vers... « Lorsque je suis arrivé, j’avais presque 26 ans. C’était la limite d’âge ». Quelques semaines de plus et Gaguik n’aurait jamais pu rejoindre l’EPIDE. En effet, le dispositif accueille uniquement les jeunes entre 18 et 25 ans.

En avril 2017, Gaguik, alors âgé de 25 ans, intègre le centre EPIDE de Lyon-Meyzieu pour un parcours qui sera, alors, très rapide. En cinq mois, le jeune homme sort du dispositif après un très bon parcours. « Quand je suis rentré, je savais pourquoi j’étais venu, ce que je voulais obtenir » explique-t-il.

Changement de vie

En arrivant à 25 ans à l’EPIDE, Gaguik dispose alors déjà d’une certaine maturité, mais aussi d’autonomie, ce que nombreux volontaires, en moyenne âgés de 19 ans doivent acquérir. « Avant l’EPIDE, j’habitais en région parisienne. Je souhaitais changer d'air ». Gaguik déménage alors pour un environnement très différent : la Haute-Savoie.

En déménageant, Gaguik quitte aussi son emploi, mais n’en trouve pas d’équivalent dans sa nouvelle région : « Je travaillais dans l’imprimerie, la dorure pendant un an. Je faisais des publicités, au gaufrage. C’était un poste manuel » détaille-t-il.

Problème, le jeune homme n’a aucun diplôme. « J’étais au lycée, en science technologique et gestion. Je n’ai jamais passé l’examen ». Extrêmement stressé par les examens, Gaguik n’obtiendra jamais son diplôme. « Je n’étais pas à l’aise. J’avais peur d’échouer » explique-t-il. Il enchaîne alors les petits boulots : « J’ai fait un peu de manutention, de la vente, travaillé dans une grande entreprise de livraison » se remémore-t-il. Aucun emploi stable toutefois.

Maturité et confiance des agents

A 25 ans, sans emploi, ni diplôme, Gaguik découvre l’EPIDE lors d’un forum emploi. « On m’a expliqué qu’il n’était pas trop tard pour reprendre une formation ». Il n’hésite pas et intègre tout de suite le dispositif. Le jeune homme découvre alors, à l’EPIDE, la vie en internat. « Ma famille pensait, qu’à mon âge, que je n’avais rien à y faire. Pourtant cela c’est bien passé » se félicite-t-il. « Cet environnement d’inspiration militaire me plaisait vraiment » poursuit-il. « Je me suis vite intégré. Je suis quelqu’un de très sociable ».

Rejoindre un centre EPIDE à 25 ans a aussi quelques avantages, en plus de la maturité. En effet Gaguik qui possède déjà le permis de conduire repasse son code qu’il obtient immédiatement à l’EPIDE. « C’était l’occasion de me mettre à jour sur la nouvelle version de l’examen du code de la route ». Très à l’aise sur ce sujet, il obtient même la confiance du centre EPIDE : « Au bout de trois mois, le centre m’a proposé d’animer des sessions supplémentaires pour entraîner des volontaires au code de la route ».

« L’EPIDE m’a apporté une motivation très forte, de la niaque, l’envie de réussir, d’avancer » Gaguik, ancien volontaire du centre EPIDE de Lyon-Meyzieu.

Un métier peu connu

Si à la base Gaguik souhaitait travailler à l’international comme conducteur de poids-lourds, c’est pourtant vers un tout autre métier qu’il s’est tourné. « Un technicien est venu installer la fibre optique chez ma mère, quelques mois avant que j’intègre l’EPIDE. Je lui ai demandé de m’expliquer et de me montrer son métier. Lorsque j’ai dû réfléchir à mon projet professionnel pendant mon parcours à l’EPIDE, j’y ai repensé ».

Gaguik n’hésite pas un instant et en parle à son conseiller en insertion professionnelle. « J’ai fait un stage de découverte d’une semaine dans une entreprise du domaine de la fibre. Cela m’a tout de suite plu » se souvient-il. Un stage décisif qui pousse le jeune homme à débuter, fin septembre 2017, une formation au sein de la Chambre de Commerce et d'Industrie d’Aurillac. « Cette formation a duré 6 mois. C’était très intense. J’ai fini premier de ma promo » se félicite-t-il.

« L’EPIDE c’est vraiment quelque chose d’incroyable. Le parcours m’a permis de m’ouvrir. Beaucoup de gens m’ont appris à travailler sur moi » Gaguik, ancien volontaire du centre EPIDE de Lyon-Meyzieu.

« J’ai dû passer un examen pratique de près de six heures durant lequel je devais construire un réseau câblé de communication et raccorder l'installation d'un client à un réseau câblé de communication » détaille-t-il. Pourtant très stressé pour passer des examens, Gaguik s’en sort, cette fois, haut la main. « Ce que m’a apporté l’EPIDE, c’est vraiment de la confiance en moi » explique-t-il.

A l’issue de cet examen, le jeune diplômé postule dans l’entreprise où il avait préalablement réalisé six semaines de stages pendant sa formation. « J’ai tout de suite été embauché, en CDI, comme monteur câbleur. Je déploie et je créé des réseaux » explique-t-il. « Ce que je fais aujourd’hui, ça me passionne. Je m’améliore tout le temps et chaque jour j’apprends des choses nouvelles. Ça fait un an que je suis là, et j’ai déjà formé quatre personnes en totale autonomie. Il y a des vraies opportunités de carrière où je suis » explique Gaguik, avant de poursuivre : « Je souhaite continuer à m’épanouir dans mon travail. Je suis tellement épanoui dans ce milieu professionnel que j'ambitionne d'autres projets dans mon avenir ». De belles perspectives pour l’ancien volontaire de l’EPIDE.

]]>
Actualités A la une Actualités de l'EPIDE Lyon-Meyzieu (69) Insertion Thu, 06 Jun 2019 11:25:08 +0200
Information collective au Journée porte Ouverte de l'AFPA de Strasbourg https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/information-collective-au-journee-porte-ouverte-de-lafpa-de-strasbourg/ L'EPIDE de Strasbourg vous accueille au Journée porte Ouverte de l'AFPA de Strasbourget répond à...

Adresse : Rue des Corps de Garde
Code postal : 67000
Ville : STRASBOURG
Téléphone : 06.33.83.95.02
Email : aude-claire.schweda@epide.fr
Info complémentaire : Date :

Jeudi 20 juin 2019 de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00

Lieu :

Centre AFPA de Strasbourg

Rue des Corps de Garde 67000 Strasbourg, France

Contact :

Aude-Claire SCHWEDA

06 33 83 95 02

aude-claire.schweda@epide.fr

Pour participer à une information collective, nous vous proposons de nous contacter au préalable en vous inscrivant sur notre site internet www.epide.fr

]]>
Agenda Strasbourg (67) Strasbourg (67) Réunion d'information aude-claire.schweda@epide.fr Thu, 06 Jun 2019 11:01:04 +0200
Diaporama. L'EPIDE en images durant le mois de mai 2019 https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/diaporama-lepide-en-images-durant-le-mois-de-mai-2019/ Thu, 06 Jun 2019 10:33:28 +0200 Café Contact de l'Emploi : Information collective à l'Hotel de "Ville de Schiltigheim" salle "Aquarium" https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/cafe-contact-de-lemploi-information-collective-a-lhotel-de-ville-de-schiltigheim-salle-aquari/ L'EPIDE de Strasbourg vous accueille au Café Contact à l'Hotel de "Ville de Schiltigheim" salle...

Adresse : 110 route de Bischwiller
Code postal : 67300
Ville : Schiltigheim
Téléphone : 0953331803
Email : aude-claire.schweda@epide.fr
Facebook : @CafeContactEmploi
Info complémentaire : Date :

Jeudi 13 juin 2019 de 9h00 à 12h00

Lieu :

Hotel de ville de Schiltigheim

Salle "Aquarium", 67300 SCHILTIGHEIM

Contact :

Aude-Claire SCHWEDA

06 33 83 95 02

aude-claire.schweda@epide.fr

Pour participer à une information collective, nous vous proposons de nous contacter au préalable en vous inscrivant sur notre site internet www.epide.fr

]]>
Agenda Strasbourg (67) Strasbourg (67) Réunion d'information aude-claire.schweda@epide.fr Thu, 06 Jun 2019 09:54:37 +0200
Réunion d'information collective à Angers le 03 juin 2019 ! https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/reunion-dinformation-collective-a-angers-le-03-juin-2019/ Le centre EPIDE de Combrée en partenariat avec la Mission Locale d'Angers vous invite à découvrir... Vous avez entre 18 et 25 ans? Vous souhaitez reprendre en main votre avenir? Venez rencontrer le centre EPIDE de Combrée à l’occasion de cette réunion d’information. Le chargé de recrutement vous présentera le dispositif EPIDE, ses avantages, son organisation et ses résultats.

Date : 03 juin 2019 à 14h30.

Lieu : J, Angers connectée jeunesse,12 place Imbach 49000 ANGERS

Contact : Marc FIVEL-DEMORET

Tél: 02 41 94 94 28 - Port.: 06 12 98 54 63

marc.fivel@epide.fr

Enregistrer

Enregistrer

]]>
Agenda Combrée (49) Combrée (49) Réunion d'information Mon, 03 Jun 2019 15:14:00 +0200
Un challenge EPIDE-Gendarmerie au centre EPIDE de Saint-Quentin https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/un-challenge-epide-gendarmerie-au-centre-epide-de-saint-quentin/ Le 7 mai dernier, le centre EPIDE de Saint-Quentin a organisé un challenge EPIDE-Gendarmerie.... Le centre EPIDE de Saint-Quentin, en partenariat avec le Peloton motorisée (PMO) de gendarmerie de Gauchy a organisé le 7 mai une journée « challenge EPIDE-Gendarmerie » sur le centre et destinée aux volontaires ayant un projet dit « uniforme ».

L’objectif de cette opération était multiple : d’une part instaurer une relation de proximité entre les jeunes et les personnels Gendarmes et, d’autre part, de présenter de façon pédagogique le métier de gendarme et plus particulièrement celui de GAV (Gendarme Adjoint Volontaire) accessible sans diplôme.

Lors de ce challenge, quatre équipes de l’EPIDE et trois de la gendarmerie (Peloton Motorisé de Gauchy, Peloton d’Autoroute de Laon, et Peloton motorisé de Château-Thierry) se sont défiées amicalement sur diverses épreuves basées sur la cohésion, le dépassement de soi, l’entraide et le respect des consignes.

Des tests variés

Parmi celles-ci des tests psychotechniques, de culture générale, de secourisme, un parcours du combattant, un test portant sur le code de la route, un run and bike, une course d’orientation et un atelier QCM.

La Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile également présente a proposé quant à elle des interventions autour de quatre thèmes : internet, le harcèlement, les lois et les addictions.

La journée s’est finalement achevée par une remise de prix, en présence du Capitaine Lamarche, du Chef d’Escadron Lesquir de l’Escadron départemental de Sécurité Routière de l’Aisne et du Lieutenant-Colonel Metras, Commandant le Groupement de Gendarmerie Départemental de l’Aisne.

]]>
Actualités Actualités de l'EPIDE Saint-Quentin (02) Insertion Partenaires Tue, 28 May 2019 17:39:03 +0200
A Angers, 500 jeunes assistent à une simulation d’accident de la route https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/a-angers-500-jeunes-assistent-a-une-simulation-daccident-de-la-route/ Le 15 mai, les volontaires du centre EPIDE de Combrée ont participé avec 500 jeunes à une... C’est un exercice qui aura marqué les esprits. Le 15 mai, 48 volontaires et cinq agents du centre EPIDE de Combrée ont participé à une action de sensibilisation à la sécurité routière au 6ème régiment du Génie, à Angers. Organisé par le Rotary Club cette manifestation a regroupé 500 jeunes issus, pour une grande majorité d'entre eux, de la région angevine.

Cette journée a débuté par une mise en scène réaliste. L'ensemble des participants ont ainsi eu l'opportunité d'assister à la simulation d'un accident corporel grave avec décès de l’un des conducteurs impliqués. L’exercice s’est poursuivi avec l’intervention des pompiers, jusqu’à l’annonce du décès du jeune à la famille par le maire de la commune. Le scénario de cette simulation prenait ainsi en compte que l’un des jeunes était sous l'emprise de l'alcool lors de l’accident et que l’une des victimes avait, quelques jours auparavant, consommé du cannabis.

Une mise en scène marquante pour les jeunes

Cette mise en scène choc s'est poursuivie avec le témoignage d'une victime, invalide depuis ses 18 ans à la suite d'un accident de la route. Une matinée qui a particulièrement marquée les volontaires du centre EPIDE. Émus et touchés, les jeunes ont pris conscience du risque que pouvait engendrer la consommation d’alcool et de stupéfiants. Parmi ceux-ci Taïno, volontaire au centre EPIDE de Combrée : « J’ai eu un sentiment de peur. J’ai vraiment pris conscience que cette situation n’arrive pas qu’aux autres » explique-t-il.

A l'issue de cette phase en extérieure, l'ensemble des jeunes se sont regroupés dans la salle d'honneur pour assister à une audience pénale en présence de vrais magistrats et avocats  afin de procéder à la condamnation des auteurs.

La seconde partie de cette journée a, quant à elle, été consacré à un travail pédagogique pour l'ensemble des jeunes par sections. Accompagné des encadrants, l'ensemble des volontaires a eu pour mission d'effectuer une production écrite sur leurs impressions de la mise en scène réalisée le matin même. Certains d'entre eux ont immédiatement effectué le lien avec la formation au premier secours civique de niveau 1 (PSC1) qu’ils ont suivi dans le cadre de leur parcours à l'EPIDE.

]]>
Actualités Actualités de l'EPIDE Combrée (49) Formation Tue, 28 May 2019 17:16:52 +0200
A la prison de Montluc, une visite entre devoir de mémoire et émotion https://www.epide.fr//no_cache/actualites/detail/article/a-la-prison-de-montluc-une-visite-entre-devoir-de-memoire-et-emotion/ Les volontaires du centre EPIDE de Lyon-Meyzieu ont visité mi-mai la prison de Montluc, lieu... Une section de volontaires du centre EPIDE de Lyon-Meyzieu s’est rendue à la prison de Montluc le 15 mai. Une prison militaire, utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale entre 1940 et 1943 sous le régime de Vichy, qui devint la principale porte d’entrée vers la déportation et les exécutions perpétrées par l’Allemagne nazie. Aujourd’hui un haut lieu de la mémoire nationale, la prison de Montluc permet de rendre hommage aux milliers de résistants, Juifs et otages, victimes des nazis et de Vichy.

Cette visite s’inscrivait ainsi dans le cadre du parcours citoyen de chaque volontaire à l’EPIDE, comprenant l’acquisition des compétences sociales et civiques, mais aussi la transmission du devoir de mémoire. C’est dans ce cadre que la visite de la prison de Montluc a permis aux volontaires de comprendre de manière concrète, grâce à l’histoire du lieu, les notions de discrimination, d’exclusion de haine et de racisme.

Une visite très forte émotionnellement

Les jeunes ont ainsi pu mesurer les conséquences de la Seconde Guerre mondiale sur une population, des familles et le fonctionnement d’une prison en temps de guerre. Les volontaires ont également, lors de cette journée, visité les cellules où se trouvaient les photos de prisonniers célèbres, dont Jean Moulin, Marc Bloch ou Klaus Barbie.

La section a enfin eu la chance de pouvoir échanger avec une rescapée de la Seconde Guerre mondiale, emprisonnée à la prison de Montluc, Mme Gaillard. Elle fut, en effet, emprisonnée à l’âge huit ans avec sa mère. Son témoignage eut un fort écho auprès des jeunes, captivés par ses mots et secoués par le drame vécu par cette dame. Le message de Mme Gaillard fut empreint de tolérance, de combativité et de courage, que les volontaires ont fortement ressenti durant cet échange, comme à Cambrai après l’intervention de Lili Leignel.

]]>
Actualités Actualités de l'EPIDE Lyon-Meyzieu (69) Citoyenneté Tue, 28 May 2019 16:19:28 +0200