Des jeunes, acteurs de leur avenir

Armée de terre

Un cadre propice pour les projets professionnels

Dans le cadre de cette coopération, l’Armée de Terre s'engage à

  • communiquer des informations utiles sur les plans de recrutement trimestriels, par le CIRFA de référence au directeur recrutement insertion du centre EPIDE ;
  • transmettre aux centres EPIDE du calendrier des périodes militaires susceptibles de répondre aux besoins des jeunes volontaires (en liaison avec le bureau Terre du CIRFA) ;
  • Etablir un programme annuel d’actions d’information (informations collectives et présentations métiers), à conduire en lien avec chaque centre EPIDE ;
  • respecter un délai de 2 mois maximum pour convoquer en visite médicale d’aptitude en GSE tout candidat à l’engagement proposé par un centre EPIDE ;
  • Etablir une évaluation annuelle du pourcentage des candidatures retenues sous statut EVAT ou VDAT, assortie des taux de dénonciation au cours de la période probatoire affectant les jeunes gens issus de l’EPIDE.

Simultanément, l’EPIDE s’engage à :

  • permettre aux conseillers en recrutement des bureaux Terre des CIRFA d’apprécier la fiabilité du projet et de procéder à l’orientation du volontaire, dans le cadre de la demande de décision d’engagement. A cet effet, le centre EPIDE fournira au conseiller en recrutement, par le biais d’un document d’aide à la décision récapitulant les compétences acquises, les renseignements sur le parcours, le  profil et les résultats du candidat à l’engagement ;
  • établir et mettre en œuvre un parcours et une offre de services adaptés aux besoins de l’insertion dans l’armée de Terre. L’architecture générale de cette offre de services est jointe en annexe 1 ;
  • valider, aux environs du quatrième mois de leurs parcours, les projets professionnels des jeunes gens faisant le choix d’une insertion dans l’armée de Terre. A la validation du projet s’attache un avis médical  réalisé sur la base des critères généraux d’aptitude définis par l’armée de Terre (candidat évalué en GSE). La visite médicale d’aptitude à l’engagement a pour but de limiter les rejets de candidatures et les échecs tardifs impactant le parcours des jeunes. Elle ne présage en aucun cas des épreuves complémentaires d’évaluation et de la décision d’engagement en fin de processus ;
  • permettre aux CIRFA de développer l’orientation vers l’EPIDE des jeunes gens dont le profil exigerait le recours à son offre de services, en amont de leur recrutement dans l’armée de Terre. Les besoins des CIRFA sont exprimés directement auprès du cadre référent de chaque centre concerné conformément au plan de rattachement joint.

Date de publication : 19/05/2017