Des jeunes, acteurs de leur avenir

Engagez vous à nos côtés

Introduction (chapô)

Soutenir l’EPIDE (Établissement Pour l'Insertion Dans l'Emploi), c’est soutenir des jeunes en difficulté mais volontaires pour s’insérer dans le travail. C’est contribuer à un projet innovant, social, citoyen, humain et ambitieux : un projet au cœur des enjeux économiques et sociaux actuels.

Que vous soyez une entreprise, une fondation, un fonds de dotation, un entrepreneur ou une personne tout simplement engagée, vous pouvez marquer votre soutien à l’EPIDE en apportant votre concours financier, en nature ou en compétences avec :

La taxe d'apprentissage

Donnez du sens à vos obligations fiscales

L’EPIDE est habilité à percevoir la taxe d’apprentissage « à titre dérogatoire » dans la catégorie « Hors quota ».

En 2014, plus de 200 entreprises, tous secteurs confondus, se sont engagées pour soutenir les actions de l’EPIDE. Grâce à leur soutien, l’établissement peut développer ses actions auprès des 3 200 jeunes sans qualification ni diplôme accueillis chaque année, à travers :

  • des formations répondant aux besoins du marché du travail avec une qualification reconnue en lien avec les entreprises partenaires qui se sont engagés à nos côtés ;
  • des outils pédagogiques adaptés et innovants ;
  • des stages pratiques et des emplois dans des secteurs porteurs.

En choisissant d’affecter votre taxe d’apprentissage à l’EPIDE, vous effectuez une démarche citoyenne et solidaire en direction des publics jeunes les plus éloignés de l’emploi.

Comment verser votre taxe d’apprentissage à l’EPIDE ?

• remplissez le FORMULAIRE

et

• remplissez votre déclaration auprès de l’Organisme Collecteur de la Taxe d’Apprentissage (OCTA) en mentionnant bien que vous souhaitez affecter votre taxe à :

EPIDE-Siège social
40 rue Gabriel Crié
92247 Malakoff cedex

La philanthropie

Affirmez votre engagement social

Philanthropie : personnes physiques, fonds, fondations

Vous êtes sensibles aux questions d’éducation, aux  inégalités et à l’exclusion des jeunes publics en fragilité ? Vous souhaitez contribuer à l’égalité des chances, et soutenir l’insertion des jeunes particulièrement éloignés de l’emploi ? Nous agissons en ce sens. Engagez-vous à nos côtés !

Pour concrétiser votre engagement social, vous pouvez soutenir nos actions en nous apportant un concours financier permettant à l’EPIDE :

 - de mieux accompagner les jeunes et leurs employeurs durant les 6 mois qui suivent leur passage dans l’établissement ;

 - de poursuivre la levée des freins périphériques au cours du retour à l’emploi. Ainsi, vous sécuriserez le parcours professionnel des jeunes gens sortis de l’EPIDE. Vous pouvez agir sur :

  • l’aide à la mobilité ;
  • l’aide au logement ;
  • l’aide à la santé ;
  • l’accès aux moyens de communication ;
  • l’accès aux activités socioculturelles ;
  • etc.

Vous pouvez également agir en soutien global aux missions de l’EPIDE afin de permettre d’accélérer l’acquisition des compétences sociales et professionnelles.

Votre action peut être individuelle ou collective (clubs, associations d’anciens élèves, etc.) et peut porter sur du mécénat financier, de compétences (ateliers, entraînements aux entretiens de recrutement, parrainage premier emploi, etc.) ou en nature (dons de matériels, etc.).

Vous pouvez agir nationalement ou localement au travers de l’un ou de plusieurs des 18 centres de l’EPIDE.

ACCÉDER AU FORMULAIRE DE CONTACT

 

Legs, donation, assurance-vie : des leviers pour demain

Legs :
Rédiger un testament au profit de l’EPIDE, c’est choisir de léguer tout ou partie de votre patrimoine pour nous permettre de développer et poursuivre notre mission demain. Le legs permet d’organiser votre succession par testament, en fonction de vos volontés et de vos convictions. Les dispositions testamentaires ne deviennent effectives qu’au moment du décès et peuvent être modifiées ou annulées à tout moment. Il existe différents types de legs (universel, à titre universel ou particulier) et votre testament peut être olographe (manuscrit) ou authentique (devant notaire). A noter qu'un testament est modifiable ou révocable à tout moment. Il est indispensable d’indiquer dans le testament le nom exact et le siège social de l’EPIDE.

Donation :
La donation se réalise avec votre notaire. Vous donnez, de votre vivant, une part de votre patrimoine pour aider l’EPIDE à réaliser ses actions dès aujourd’hui. La donation est un contrat par lequel une personne (le donateur) donne de son vivant et définitivement à un bénéficiaire, un ou plusieurs biens qui peuvent être mobiliers (appartement, maison, terrain, local,etc.) ou immobiliers (sommes d’argent, assurances-vie, portefeuille boursier, meubles,etc.).

Assurance-vie :
Nous inscrire comme l’un des bénéficiaires de votre contrat d’assurance-vie, c’est choisir de nous aider à soutenir les jeunes efficacement et durablement. L’assurance-vie est un contrat d’épargne dont tout ou une partie peut être versé à l’EPIDE, si vous la désignez comme bénéficiaire. Ce placement permet de se constituer un capital et de le valoriser dans un cadre fiscal avantageux. À tout moment, une personne ayant souscrit un contrat d’assurance-vie peut décider d’inscrire l’EPIDE sur une liste de bénéficiaires à qui revient cette épargne à son terme ou en cas de décès.


Le mécénat

Renforcez votre politique de responsabilité

Mécénat : entreprises, entrepreneurs, fonds, fondations

L’EPIDE permet à votre entreprise, en lien ou pas avec une Fondation d’entreprise, de renforcer utilement et de façon déterminante sa politique de responsabilité.

Au travers d’une articulation entre votre stratégie RH et vos objectifs de responsabilité sociétale…

  • promotion de la diversité,
  • de l’égalité des chances,
  • de la mixité,
  • contrats en alternance,
  • clauses d’insertion,
  • embauche de jeunes,
  • formations à vos métiers sous tension,
  • etc.

 …votre entreprise, avec l’EPIDE :

  • s’engage socialement,
  • agit pour la cité,
  • crée du lien social,
  • valorise ses métiers,
  • fédère ses équipes de façon solidaire.

Grâce au soutien au développement d’un schéma d’action innovant, vous répondez ainsi de façon cohérente et globale à vos objectifs d’entreprise responsable et citoyenne, au plus près de vos territoires économiques et de nos établissements.

Vous pouvez apporter votre concours financier ou de compétences :

- en soutien des jeunes intégrant le monde professionnel, en consolidant leur entrée dans l’emploi. Ainsi, vous sécuriserez le parcours professionnel des jeunes gens sortis de l’EPIDE. Vous pouvez agir sur :

  • l’aide à la mobilité ;
  • l’aide au logement ;
  • l’aide à la santé ;
  • l’aide à la création d’un compte bancaire ;
  • l’accès aux moyens de communication ;
  • l’accès aux activités socioculturelles ;
  • etc.

 - en soutien global aux missions de l’EPIDE afin de permettre d’accélérer l’acquisition des compétences sociales et professionnelles.

Vous pouvez agir nationalement ou localement, au travers de l’un ou de plusieurs des 18 centres de l’EPIDE.


ACCÉDER AU FORMULAIRE DE CONTACT

 

 

 

Depuis 2005, acteur incontournable de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes de 18 à 25 ans particulièrement éloignés de l’emploi, l’EPIDE a la volonté et l’ambition de permettre aux jeunes volontaires qu’il accueille de trouver un emploi de qualité ou une formation qualifiante. Pour qu’il puisse remplir pleinement sa mission l’établissement a besoin de développer des relations privilégiées avec les acteurs sociaux et économiques susceptibles de soutenir son objectif final : UNE INSERTION DURABLE.

Le contexte : près de 900 000 jeunes « perdus de vue »

Bon nombre des 150 000 jeunes qui sortent chaque année du système scolaire sans le moindre diplôme sont dépourvus des compétences et de l'estime de soi minimales pour être en capacité de s’insérer dans l’emploi :

  • choisir un projet professionnel,
  • se former,
  • poser leur candidature,
  • réussir leur entretien,
  • être embauchés,
  • s’inscrire durablement dans la vie active.

En France, ce sont au total 1 900 000 jeunes qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation. Ces NEET (NEET- acronyme anglais de l’expression «not in employment, education or training») ont vu leur nombre croître avec la crise, jusqu'à atteindre 17 % des 15-29 ans en 2011. Parmi ces jeunes, près de 900 000 sont découragés : de faible niveau scolaire, ils cumulent plusieurs autres difficultés et sont en situation de grande vulnérabilité, en risque de marginalisation, d’exclusion et de pauvreté.

L’EPIDE est une réponse singulière et adaptée

La situation de ces jeunes vulnérables constitue une véritable urgence humaine, sociale et économique, à laquelle l’EPIDE répond de façon efficace grâce à son projet pédagogique innovant, global et individualisé. 3 000 volontaires sont accueillis chaque année dans les 18 centres installés en métropole. Plus d’un jeune sur deux trouve un emploi durable dès sa sortie de l’EPIDE. Acteurs de leur vie professionnelle et de la vie sociale, tous sont dotés d’un fort quotient citoyens : motivés, autonomes, responsables. Ils sont capables de s’intégrer à un collectif de travail et d’apprendre un métier aux sein d'une entreprise.

Les partenariats de long terme avec les entreprises, les fondations et les mécènes représentent  un levier et une condition de réussite durable pour ces jeunes.

Des avantages fiscaux

Compte tenu de son statut et de la nature des missions d’intérêt général qui lui sont confiées, l’EPIDE est pleinement éligible aux dispositifs de défiscalisation des versements et dons, prévus par les articles 200 et 238 bis du code général des impôts. Dans ce cadre, il est fondé à émettre des reçus fiscaux.

Le mécénat (qu’il soit du fait d’une entreprise ou du fait d’un particulier, qu’il soit numéraire, de compétences ou en nature) et les autres actes de philanthropie tels que les donations temporaires d’usufruit ou les legs, répondent à des conditions de défiscalisation spécifiques.

En application de l’article L.3414-5 du Code de la Défense, l’EPIDE est également éligible aux versements donnant lieu à exonération de la taxe d’apprentissage au titre des « activités dérogatoires » prévues au 4° du paragraphe II de l’article 1er de la de la loi n° 71-576 du 16 juillet 1971 sur la participation des employeurs au financement des premières formations technologiques et professionnelles. Cette part correspond à une partie de la fraction dite « hors-quota » de la taxe d’apprentissage.