Des jeunes, acteurs de leur avenir

Claudio "Pour ma fille j'ai décidé de tout changer"

Ce n’est pas parce que l’on vient d’un quartier ou d’une communauté que l’on ne peut pas réussir dans la vie

"J’ai arrêté l’école à 16 ans, j’étais en CAP électro technique, ça me plaisait pas. J’ai arrêté. Après avoir arrêté l’école, j’ai squatté le quartier, fais des bêtises. Aujourd’hui je veux changer tout ça grâce à l’EPIDE en trouvant un travail et en gagnant ma vie honnêtement. Mon projet pro, c’est d’être cariste magasinier. Ça me plait, un métier ou on bouge souvent, on n’est pas assis dans un bureau, je suis quelqu’un de dynamique. Ce métier me correspond.

L’EPIDE m’a apporté beaucoup de confiance en moi, de la rigueur, de la discipline. Avant je me réveillais à 14 h et me couchais à 5 h du matin le lendemain. Ma vie n’était pas saine. J'ai retrouvé un bon rythme de vie.

L'EPIDE m’a permis aussi d’aller vers les gens, de connaitre les autres, même si on est différent. L’entraide à l’EPIDE c’est très important.

Ce n’est pas parce que l’on vient d’un quartier ou d’une communauté que l’on ne peut pas réussir dans la vie.

Si moi j’ai réussi, les autres jeunes des quartiers, ou pas, peuvent aussi réussir dans la vie s’ils prennent leur avenir en main.

A l’EPIDE des gens nous écoutent, nous aident. Les agents nous font avancer. Depuis que je suis à l’EPIDE j’ai passé énormément d’entretiens d’embauches, et même déjà avoir un entretien c’était dur.

Notre vision de la vie elle change. On devient plus sérieux, plus rigoureux, plus discipliné…et je pense qu’un adulte a besoin de ça dans sa vie."

 

 

Date de publication : 10/03/2017