Des jeunes, acteurs de leur avenir

Abicha : « l’EPIDE continue à me soutenir même après que je sois partie »

Ancienne volontaire du centre EPIDE de Montry

« Une amie, qui avait déjà été à l’EPIDE dans le passé, m’a parlé de cette solution. Ça m’a intéressée, parce que j’étais en recherche d’une formation d’auxiliaire aux vies aux familles depuis plusieurs mois.

Du coup, je suis entrée à l’EPIDE en mai 2016. J’y suis restée 5 mois. J’ai vraiment aimé y vivre. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est qu’on soit tous pareil, en uniforme, les agents comme les volontaires. En plus, on est logé sur place et c’est complètement gratuit ! J’y ai appris beaucoup de choses intéressantes, remonté mon niveau scolaire, et même passé mon code de la route. Même si la vie dans le centre n’est pas toujours facile, il faut être courageux, respecter les règles : c’est pour notre bien.

J’ai compris que ce qu’il me manquait avant l’EPIDE c’était des contacts. Je n’arrivais pas à trouver la formation que je voulais. L’EPIDE m’a permis de passer des entretiens pour continuer mon projet professionnel.

Même après ma sortie de l’EPIDE, quand j’ai trouvé une formation, ils ont continué à me soutenir. Je bénéficie maintenant d’un contrat de soutien en attendant d’avoir une réponse positive pour un appartement plus proche de ma formation. Mais en attendant, je peux continuer de dormir et manger à l’EPIDE ! C’est super utile. En plus, je continue à faire des sorties avec les nouveaux volontaires.

L’EPIDE ça m’a beaucoup changé en seulement quelques mois. Je suis plus sérieuse, ça m’a ouvert les yeux pour avancer. Ma famille est fière de mon parcours. Grâce à l’EPIDE Je sais que je ne lâcherais pas mon projet. »

Date de publication : 13/12/2016