Des jeunes, acteurs de leur avenir

En novembre, l'EPIDE et l'entreprise révèlent leurs "Points communs"

L’EPIDE a organisé tout au long du mois de novembre des rencontres avec les entreprises dans ses 19 centres, ainsi qu’un évènement national à Paris le 22 novembre. Retour sur cette première édition de « Points communs ».

Près de 1300 participants. C’est le nombre de représentants d’entreprises et de partenaires qui ont assisté aux vingt évènements « Points communs » organisés dans les 19 centres EPIDE et à Paris tout au long du mois de novembre. Une première édition qui a rencontré un grand succès.

Et pour cause. Pour mener à bien sa mission, l’EPIDE travaille en réseau avec de très nombreux partenaires (entreprises, centres de formation, etc.) partout sur le territoire, dans le cadre d’une relation gagnant-gagnant. Des partenaires avec lesquels l’EPIDE possède de nombreux points communs, abordés durant ces évènements : recrutement, valeurs citoyennes, développement des compétences sociales, responsabilité sociale des entreprises, etc.

Vingt évènements qui ont été l’occasion d’échanger autour de tables rondes entre l’EPIDE, des entreprises, mais aussi des volontaires ou anciens volontaires aujourd’hui en emploi. Parmi ces derniers, Hélène, une ancienne volontaire du centre EPIDE de Lanrodec, sortie en formation au sein de l’INHNI, devenue meilleure apprentie de France et aujourd’hui employée chez Elior, également partenaire national de l’EPIDE : « Je n’avais pas de diplôme, je ne savais pas quoi faire. J’étais quelqu’un qui abandonnait tout avant l’EPIDE. Cela se voyait sur mon CV. Je ne voyais pas l’intérêt de ce que je faisais. L’EPIDE m’a appris à me respecter moi-même, à respecter les autres. L’EPIDE croyait en moi, plus que moi-même. L’EPIDE m’a vraiment donné confiance en moi. Aujourd’hui, je suis droite dans mes bottes, et ça, c’est grâce à l’EPIDE ».

L’EPIDE et l’entreprise, un partenariat dynamique

Depuis la fin de l’année 2015, l’établissement s’est donné les moyens de porter une véritable stratégie partenariale. Des efforts de renforcement et de structuration du réseau des partenaires de l’EPIDE ont ainsi été initiés au niveau national et régional. Les entreprises sont, aujourd’hui, toujours plus nombreuses à accorder leur confiance à l’établissement.

Parmi celles-ci, le groupe Elior : « L’EPIDE propose de nombreux métiers aux jeunes, les ouvre sur de nouvelles opportunités. Nous y trouvons des jeunes avec une vraie vision, qui savent pourquoi ils sont là. C’est un vrai choix quand les jeunes de l’EPIDE arrivent chez nous. Ce sont des jeunes plus engagés, plus prêts. Ils ont plus envie de travailler, ils ne sont pas là par hasard » explique, Thierry Roger Directeur emploi et promesse employeur, Elior restauration collective.

63 %. C’est ainsi le taux d’anciens volontaires de l’EPIDE en emploi ou en formation, six à dix-huit mois après leur sortie du dispositif. Des emplois le plus souvent durables (67 %) et à temps plein (70 %). Ces bons résultats s’expliquent notamment par le fait que les volontaires s’investissent dans un projet professionnel qu’ils ont choisi et les motive. La diversité des secteurs d’activité à leur sortie en témoigne.

L’EPIDE, un vivier de recrutement

Pour les entreprises confrontées à des besoins de main d’œuvre, recruter un volontaire de l’EPIDE représente une opportunité. Les anciens volontaires sont motivés par un projet professionnel qui leur plaît, dans des secteurs d’activité variés. Ils sont à l’écoute des clients, de leurs collègues et… des consignes. Ils ont l’esprit d’équipe et le goût de l’effort.

« Le parcours à l’EPIDE est un réel plus en terme d’employabilité. La notion d’engagement est très importante chez ces jeunes. Ils ont envie de travailler. Ils ont passé un cap d’acceptation des règles. Il y a un vrai sens quand ils postulent. » Rodolphe Salfati, responsable emploi et carrières au sein du groupe 3F Action logement.

Pour Patrick Pittalis, Secrétaire général, UNICEM, « l’EPIDE est un partenaire privilégié à deux titres : l’emploi est un véritable enjeu pour tous les jeunes accueillis à l’EPIDE, car ils font une démarche volontaire pour construire leur avenir professionnel. Ils bénéficient enfin d’un cadre structurant, et font preuve d’une démarche courageuse ».

L’EPIDE, levier de développement de la responsabilité sociale de l’entreprise

De plus en plus d’entreprises ont aussi à cœur de contribuer au développement économique et social des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Nouer un partenariat avec l’EPIDE, qui accompagne prioritairement des jeunes résidant dans ces quartiers, leur permettent finalement de donner corps à leur engagement.