Des jeunes, acteurs de leur avenir

10 ans après, une ancienne volontaire de retour à l’EPIDE en stage

En juillet 2008, Jessica Nouveau intégrait le centre EPIDE de Combrée en tant que volontaire. Dix ans après, celle-ci est de retour pour quelques semaines dans le cadre d’un stage de conseillère en insertion professionnelle.

Elle ne pensait sûrement pas y revenir un jour. Jessica Nouveau est pourtant actuellement en stage au sein du centre EPIDE de Combrée jusqu’à la fin du mois de juillet, et ce depuis le 14 mai. La raison ? Cette ancienne volontaire passe actuellement un titre professionnel de conseillère en insertion professionnelle.

Rien ne présageait pourtant qu’elle reviendrait un jour à l’EPIDE, en tant qu’agent. Lorsqu’elle rejoint le dispositif en 2008, Jessica le fait après une histoire de cœur qui s’est mal terminée. « J’avais plusieurs difficultés. J’étais perdue et je ne savais pas ce que je voulais faire dans la vie. Je n’avais pas de volonté à l’époque. En en plus, j’étais déprimée. » Une mauvaise période pour la jeune femme qui venait d’échouer quelque temps auparavant à l’obtention d’un BEP en comptabilité.

Jessica, qui avait entendu parler de l’EPIDE décide se lancer et intègre le centre de Combrée en juillet 2008. Son parcours dure, au total, onze mois. « L’EPIDE m’a donné un cadre structuré, m’a aidée à me lever le matin et à passer à autre chose » se souvient-elle. « Grâce à l’EPIDE, j’ai repassé mon BEP, en candidat libre cette fois ». Un diplôme qu’elle valide seulement trois mois après son entrée. « Je voulais rester dans cette voie-là » poursuit-elle. Dans sa lancée, elle passe son code et débute les heures de conduite.

Des expériences professionnelles variées

A la fin de son parcours, Jessica débute une formation « Entrainement Entreprise Pédagogique » (EEP) au sein d’un Greta, pendant huit mois. « J’ai recherché du travail, et j’ai été recrutée en contrat aidé sur deux ans, comme comptable dans une association » détaille la jeune femme. Mais Jessica ne s’arrête pas là et continue ses études en préparant, en cours du soir, un Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires DAEU A, une équivalence au Bac Littéraire. Diplôme qu’elle valide en 2011. « J’ai décidé ensuite de me rediriger vers le droit comme clerc de notaire. J’ai passé un CQP à la chambre des huissiers avant de trouver un poste comme clerc d’huissier. »

Mais après quatre années à ce poste Jessica décide de changer de voie. « Je pense que je n’avais juste pas assez de recul à cet âge pour exercer ce métier » explique-t-elle. « J’ai appelé les agences d’intérim pour changer de secteur, commencer quelque chose de nouveau. J’ai fait deux ans dans le secteur de l’assurance. » Après ces différentes expériences, Jessica décide de changer, à nouveau, de voie et de débuter une formation pour devenir conseillère en insertion professionnelle. Une décision qui lui permet de redécouvrir l’EPIDE, en stage.

« L’EPIDE a beaucoup changé »

Et 10 ans après son passage en tant que volontaire, le premier constat de Jessica est simple : « L’EPIDE a beaucoup changé. J’étais surprise quand j’ai connu la nouvelle structure ». « L’accompagnement est beaucoup plus fort aujourd’hui » précise-t-elle. « L’EPIDE est beaucoup plus centré sur l’insertion professionnelle et sociale. C’est aussi bien moins militaire qu’il y a dix ans. Le volet citoyenneté est à l’inverse beaucoup plus fort » estime la jeune femme.

A l’inverse, selon elle, « les jeunes n’ont pas beaucoup changé, même si les problématiques sont peut-être différentes ». Des jeunes curieux et intrigués par son parcours original. « J’ai expliqué aux volontaires que j’avais été à leur place il y a dix ans. On a échangé sur mon parcours, sur ce que j’avais fait à l’EPIDE. Ils étaient très surpris et avaient énormément de questions ». Pour Jessica, le fait d’y avoir été quand elle était plus jeune est un vrai avantage. « C’est à moi maintenant d’aider des jeunes, c’est formidable » s’enthousiasme-t-elle.

« L’EPIDE donne toutes les clés pour bien entamer sa vie » Jessica Nouveau, stagiaire CIP et ancienne volontaire du centre EPIDE de Combrée.

« J’aime comment la structure est pensée. Le dispositif apporte beaucoup de choses dans la vie : le comportement, les règles, le respect, apprendre à se connaître soi-même, la cohésion, etc. » note la future conseillère en insertion. « Le dispositif est formidable et vraiment individualisé pour l’insertion. Les jeunes évoluent à leur rythme » conclut Jessica.