Des jeunes, acteurs de leur avenir

Clément Denys

"Mon objectif est d'amener les volontaires vers la réussite"

J’ai intégré le centre EPIDE de Langres en Janvier 2013 en tant que moniteur, après avoir exercé, durant cinq années, le métier d’agent de police.

Comment expliqueriez-vous votre poste ?

Mes différentes actions professionnelles m’aident à réaliser un véritable accompagnement des volontaires dans le but de les amener vers la réussite. Cet accomplissement est le résultat d’un travail du volontaire et de l’équipe.

Quelles sont les raisons qui vous ont motivé à rejoindre l’EPIDE ?

Issue des métiers de l’uniforme, je souhaitais mettre à profit mes connaissances et compétences d’une manière différente dans l’objectif d’aider ce public. L’EPIDE donne une chance à ces jeunes en leur offrant un accompagnement individualisé visant à lever les freins à l’insertion. Partir du principe que « tout le monde peut réussir » me motive dans ma mission.

Qu’est-ce qui vous apporte le plus de satisfaction au quotidien ?

Simplement le fait de me sentir utile et important l’espace d’un instant vis-à-vis des volontaires.

Avez-vous un souvenir professionnel marquant de l’EPIDE que vous souhaiteriez raconter ?

J’ai mené un atelier de fabrication artisanale écologique. Après avoir récupérer des palettes théoriquement destinées à la destruction, sept volontaires se sont lancés dans la confection de meubles d’extérieurs avec ce matériau brut. Les jeunes ébénistes en herbe ont réussi à produire des meubles prêts à l’emploi pour y planter des fleurs. En effet, ils ont volontairement surélevé les meubles afin d’éviter aux pensionnaires de se baisser. Il a été décidé d’offrir ces ouvrages aux pensionnaires de la maison de retraite de Percey le Pautel avec laquelle le centre  tisse de solides relations.

Afin que jeunes artistes et pensionnaires puissent faire connaissance, une rencontre intergénérationnelle à la maison de retraite, a été organisée. Elle fut l’occasion pour les pensionnaires de remercier symboliquement les volontaires en leur proposant de participer à la plantation des fleurs. J’en garde un souvenir particulier.

Date de publication : 20/03/2018