Des jeunes, acteurs de leur avenir

Fédération Française de Généalogie

Nathalie Debreux

La Fédération Française de Généalogie FFG regroupe actuellement plus de 150 associations ayant les mêmes objectifs : favoriser et aider chacun à effectuer des recherches généalogiques. Depuis 2011, une convention lie l’EPIDE et la FFG pour un partenariat culturel destiné à mettre en relation les centres de l’EPIDE et plus de 150 associations généalogiques locales. L’objectif est que les volontaires puissent bénéficier de la pratique de la généalogie, remarquable outil pédagogique transdisciplinaire et source d’épanouissement personnel, au cours de leur formation à l’EPIDE, en particulier dans les ateliers d’expression et les ateliers de raisonnement logique.

Qu’apporte la généalogie aux jeunes en formation à l’EPIDE ?

Les recherches généalogiques font toucher à la lecture et à l’expression écrite en français (et/ou dans d’autres langues), à l’histoire (en parallèle avec l’histoire personnelle), à l’éducation à la citoyenneté (contacts avec les services publics d’archives), à des notions de base de calcul, à la géographie etc. De plus, la généalogie répond au besoin de tout être humain de (re)trouver ses racines, de savoir d’où il vient, pour se construire, aller de l’avant et s’épanouir. Elle est adaptable à toutes les origines familiales, et, quand le sujet est très sensible, il est possible de faire un détour pédagogique par des recherches généalogiques concernant des personnages connus ou non, comme par exemple les soldats morts au cours de la 1ère Guerre Mondiale.

Enfin, la généalogie met en œuvre le principe républicain d’égalité, c’est-à-dire d’égale dignité de chacun en raison de l’égale valeur de toutes les origines, tout en respectant la spécificité de chacun.

Date de publication : 11/02/2015