Des jeunes, acteurs de leur avenir

Le secteur du service à la personne en pleine expansion

Secteur d’activité très dynamique, les services à la personne abondent d’offres d’emploi. Le vieillissement de la population, le changement des modes de vie, le fort taux de natalité, ont également participé à ce développement. Petit tour d’horizon sur les services à la personne.

Qu'est-ce que les services à la personne ?

Soutien scolaire à domicile, tâches ménagères, livraison de courses, aides aux personnes âgées, garde d’enfants, assistance informatique… Ce secteur d'activité regorge de métiers très variés ! Les métiers des services à la personne, parfois très physiques, impliquent de nombreux déplacements, mais ce secteur d’activité offre néanmoins beaucoup de flexibilité : vous avez la possibilité de choisir le nombre d’heures que vous souhaitez effectuer et d'adapter vos plages horaires, en accord avec votre employeur. Vous pouvez également cumuler les emplois. 

S’il n’est pas obligatoire de disposer d’un diplôme pour exercer, certaines activités requièrent toutefois une qualification, notamment les métiers portés vers l’assistance aux publics vulnérables que sont les personnes âgées et handicapées, et les enfants de moins de trois ans.

Un secteur très dynamique

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le secteur des services à la personne prend une place prépondérante dans l’économie française. En effet 1,4 million de professionnels œuvrent dans ce secteur. Ils couvrent à ce jour les besoins de 4 millions de ménages. La demande, qui depuis plusieurs années ne cesse de progresser, risque de poursuivre sur cette lancée pour les années à venir d’après TNS Sofres. Cette dernière estime à 2,8 millions le nombre de ménages supplémentaires qui pourraient avoir recours à des enseignes de services à la personne.

Chiffres clés :

• 1,4 million de professionnels en 2013 (salariés de particuliers-employeurs et salariés d’organismes, DARES),
• 888 millions d’heures rémunérées en 2013 (DARES),
• 449 000 emplois équivalents temps plein en 2013 (DARES),
• 1,99 million de particuliers employeurs, décembre 2014 (Acosstat),
• 2,5 millions de particuliers ont eu recours aux services des organismes prestataires au cours du 2e trimestre 2013 (DARES),
• 33 100 organismes de services à la personne au 1er janvier 2015 

Une main-d’œuvre essentiellement féminine et relativement âgée

90 % des salariés des services à la personne sont des femmes. Si la part des plus de 55 ans n’est que de 11 % dans l’ensemble du salariat, elle est de 24 % dans ces services ; elle atteint 27 % pour les salariés employés par des particuliers contre 17 % pour les salariés d’organismes. Outre le fait que les organismes prestataires se sont développés sur la période récente, ces écarts pourraient traduire deux phénomènes : d’une part, il est possible que ceux-ci valorisent davantage le diplôme et recrutent moins souvent des salariés entrant tardivement dans le secteur ; d’autre part, avec l’expérience acquise et le bouche à oreille, les salariés plus âgés traiteraient plus souvent directement avec des particuliers.

Ainsi près de la moitié des personnes directement employées par un particulier l’ont été par plusieurs particuliers la même semaine : 17 % par deux et 30 % par trois ou plus. En outre, 9 % des salariés ont été employés à la fois par un particulier et un organisme la même semaine ; ils ont été employés par un nombre plus important de particuliers que les salariés qui n’avaient que des particuliers pour employeurs. Tout se passe comme si la mise en relation exercée par l’organisme favorisait le cumul des emplois avec des particuliers-employeurs.

Dans les services à la personne, le temps partiel prédomine. En moyenne, les salariés du secteur ont effectué 770 heures au cours de l’année 2010 pour les seules activités de services à la personne, soit de l’ordre de 40 % d’un temps plein calculé sur la base de 40 heures hebdomadaires (nombre d’heures défini par la convention collective nationale des salariés du particulier-employeur). Un quart des salariés a fait moins de 200 heures et un quart plus de 1 200 heures. Les salariés employés par des particuliers ont effectué pour eux en moyenne 610 heures, tandis que les salariés d’organismes ont été employés pour 950 heures par ces organismes.