Des jeunes, acteurs de leur avenir

Pôle emploi et l’EPIDE renforcent leur action commune

Le 10 avril, l’EPIDE et Pôle emploi renforcent leur collaboration en signant une convention de partenariat national. Objectif, mettre en place un parcours d’accompagnement pour les jeunes sans-emploi afin de faciliter leur insertion sociale et professionnelle.

En France, plus de 22% des jeunes entre 15 et 24 ans sont au chômage (données Insee). Pour faire face à cette problématique et répondre aux besoins de ces jeunes, Pôle emploi et l’EPIDE, l’Etablissement pour l’insertion dans l’emploi, signent le 10 avril 2018 une convention de partenariat. Cette convention vient entériner des relations de longue date, au niveau local, entre les centres EPIDE et les agences du réseau, mais aussi renforcer leur collaboration pour améliorer l’accompagnement des jeunes sans emploi.

Cette convention vise à mettre en place un cadre national pour favoriser l’accompagnement des jeunes chômeurs, entre 18 et 25 ans. L’EPIDE et Pôle emploi affichent, dans cette optique, une ambition commune : faciliter l’insertion professionnelle des jeunes qui souhaitent reprendre en main leur avenir, en leur permettant de s’inscrire dans une dynamique positive d’insertion dans le monde du travail et dans la société.

Renforcer la collaboration entre Pôle emploi et l’EPIDE

Pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes, l’EPIDE et Pôle emploi s’engagent à mettre en place un accompagnement et un encadrement adaptés leur permettant de trouver un emploi. Pour y parvenir, ce partenariat national se fonde sur la complémentarité des offres de service des deux établissements. Ainsi, au terme d’un diagnostic partagé entre un conseiller Pôle emploi et un jeune suivi, si celui-ci présente de nombreux freins à l’accès à l’emploi, et a besoin de construire des repères sociaux, il pourra être orienté vers l’un centre de l’EPIDE

Pour mettre en œuvre cette complémentarité au service des jeunes, l’accord cadre national prévoit cinq axes de coopération :

  • renforcer la connaissance partagée des deux réseaux et faciliter le partage d’informations entre les conseillers Pôle emploi et les conseillers en insertion professionnelle (CIP) des centres EPIDE ;
  • développer la coopération entre les opérateurs à des étapes-clé du parcours du jeune ;
  • coordonner les activités de prospection des conseillers à dominante entreprise de Pôle emploi et des chargés de relations entreprises (CRE) des centres d’EPIDE ;
  • construire des actions innovantes sur les territoires, pour bien sécuriser le parcours du jeune, lui donner confiance et l’accompagner vers l’emploi ;
  • assurer un suivi des actions engagées et le pilotage de l’accord cadre.

Un parcours en trois étapes

Dans le cadre de ce partenariat, l’EPIDE et Pôle emploi ont co-construit un parcours autour de trois étapes pour les jeunes. Dans un premier temps, Pôle emploi s’engage à informer et orienter vers les centres EPIDE des jeunes demandeurs d’emploi, préalablement identifiés, qui correspondent au public accueilli par l’EPIDE : entre 18 et 25 ans, sans diplôme ni qualification. Ces jeunes seront invités à découvrir l’EPIDE lors de l’une des réunions de recrutement du centre de sa zone géographique.

Dans un second temps le jeune, s’il est intéressé à rejoindre le dispositif, signera un contrat de volontariat pour intégrer l’EPIDE. L’EPIDE élaborera avec lui un parcours individualisé autour de projets professionnels de son choix, tout en lui offrant une remise à niveau dans les savoirs de base et un accompagnement sanitaire et social pour lever les freins à l’emploi. Objectif, permettre une insertion sociale et professionnelle du jeune, à l’issue du parcours, en emploi ou en formation qualifiante.

A l’issue de cet accompagnement par l’EPIDE, d’une durée moyenne de huit mois, un bilan complet sera réalisé avec Pôle emploi. Pour chaque jeune qui resterait sans solution, un entretien conjoint sera finalement proposé afin d’évaluer la situation et les actions à conduire. Chaque année, se sont ainsi près de 3500 jeunes qui intègrent l’un des 19 centres EPIDE. Un sur deux trouve un emploi durable ou une formation qualifiante à l’issue du parcours.

Pour Nathalie Hanet, directrice générale de l’EPIDE, « ce partenariat national conforte les expériences réussies au niveau local. Cet accord-cadre national traduit la volonté commune de travailler en complémentarité au bénéfice des jeunes qui cherchent leur place sur le marché du travail ».