Des jeunes, acteurs de leur avenir

Lionel Stoléru, éminent chef d’orchestre, invite l’EPIDE à une représentation exceptionnelle

Mardi 26 février 2013, c’est avec honneur et privilège que l’EPIDE représenté par Charles de Batz de Trenquelléon, le directeur général de l’EPIDE, accompagné d’une délégation d’encadrants et de volontaires à l’insertion, a assisté à une représentation autour du « Romantisme espagnol » à la salle Gaveau à Paris. L’Orchestre Romantique Européen était dirigé par Lionel Stoléru, ancien ministre et éminent chef d’orchestre. La mobilisation de l’établissement autour de cette manifestation culturelle était considérable puisque plus de soixante volontaires issus des centres EPIDE de Brétigny-sur-Orge, Montry et Val-de-Reuil ont fait le déplacement.

C’est non sans un certain empressement et une véritable curiosité, que les volontaires ont assisté à ce concert de musique classique. L’objectif principal de cette action était de leur faciliter l’accès à une expérience artistique exceptionnelle qui était sans doute inédite pour la plupart d’entre eux. La beauté et le cachet de cette salle emblématique parisienne pouvant accueillir plus d’un millier de spectateurs, l’expression sonore des instruments et la vibration des lieux n’ont pas laissé insensibles les volontaires. Cette évasion musicale a fait sans conteste l’unanimité auprès des volontaires et de l’encadrement, en témoigne notamment le comportement exemplaire des volontaires, qui, séduits, se sont montrés à la hauteur de leur engagement.

Deux jours plus tard, l’aventure s’est poursuivie : Lionel Stoléru s’est rendu le 28 février 2013 au centre EPIDE de Brétigny-sur-Orge pour partager avec les jeunes gens leurs réactions à la suite de ce moment extraordinaire. Par lettre adressée à notre directeur général, Michel Sapin, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, a salué cette initiative et a accordé son parrainage à cette action. En effet, il en « mesure toute la portée, à la fois pour les jeunes et pour le développement des partenariats avec le monde économique et culturel. »