Des jeunes, acteurs de leur avenir

L'infirmière, au coeur de l'accompagnement sanitaire et social de l'EPIDE

Pendant cinq semaines, Ségolène Jouanno, étudiante infirmière de l'IFSI d’Angers, a découvert le dispositif EPIDE au sein du centre de Combrée. Une expérience enrichissante pour la jeune femme comme pour sa tutrice.

Dans le cadre de la mise en place d'un partenariat avec l’institut de formation en soins infirmiers (IFSI) d’Angers, le centre EPIDE de Combrée sous la responsabilité de son infirmière, Christine Dieu, a accueilli en stage une étudiante infirmière, Ségolène Jouanno, pour une période de cinq semaines.

Pour la jeune femme, ce métier est une vocation. Issue d’un environnement familial où les professions du paramédical sont largement représentées, elle souhaite exercer comme infirmière depuis son adolescence. Un métier qui allie contact humain et écoute. Ainsi, à 22 ans, et après avoir réalisé un parcours scolaire atypique qui lui a permis d’acquérir de la maturité, l’étudiante actuellement en deuxième année d’école infirmière, accepte de découvrir le métier d’infirmière à l’EPIDE, sur proposition de sa référente de formation.

L’infirmière, un poste clé dans le parcours du volontaire

Une découverte qu’elle appréhende toutefois en raison de son jeune âge : « Du même âge que les volontaires, leur accompagnement représentait, avant mon arrivée en stage, une véritable appréhension. Après quelques heures d’échange de contact, j’ai su trouver la bonne distance relationnelle, et grâce à ce stage, je me sens plus à l’aise pour travailler avec ce type de public dans d’autres structures » témoigne Ségolène.

Durant cette période de stage, l’étudiante a ainsi constaté que le métier d’infirmière à l’EPIDE occupe une place importante dans le dispositif où il est observé une augmentation des difficultés sanitaires et sociales chez les volontaires. Lorsqu’une problématique de ce type n’est pas solutionnée, elle engendre des freins pour aller vers un emploi durable.

Dans un autre registre, le travail pluridisciplinaire et la cohésion d’équipe sont indispensables dans la réussite du jeune et de son parcours. Pour nombre de volontaires, et au-delà de l’aspect purement médical, l’infirmerie représente un espace de parole où ils ont la possibilité, dans le respect du secret médical, de verbaliser leurs difficultés, leurs craintes, etc.

Ce stage a également permis à Ségolène de découvrir la prise en charge et la gestion des volontaires présentant des conduites addictives. Curieuse et investie, la jeune femme a pratiqué au cours de son stage différents actes techniques et diverses missions, allant de l’électrocardiogramme à la gestion de l’urgence médicale. Dans le cadre de ses objectifs de stage, elle a ainsi mis en place une action de sensibilisation à l’hygiène au profit d’un groupe de volontaires.

Un binôme enrichissant

« L’accueil d’une stagiaire m’a permis de remettre en question mes propres pratiques » note Christine Dieu, l’infirmière du centre EPIDE de Combrée. « Cette expérience est enrichissante, car elle me permet d’une part de m’ajuster aux évolutions du métier et d’autre part de transmettre le savoir, le savoir-faire et le savoir-être ». En début de deuxième année, Ségolène a ainsi fait preuve d’une grande maturité et son professionnalisme a été un réel soutien pour Christine Dieu dans son travail au quotidien.

Ce partenariat déjà gagnant va se poursuivre avec l’accueil d’autres stagiaires dès la fin de l’année 2017 et durant l’année 2018. C’est également l’opportunité pour le centre de promouvoir le dispositif dans la région angevine.