Des jeunes, acteurs de leur avenir

Les volontaires de Toulouse réalisent un court-métrage sur l'égalité hommes-femmes

Dans le cadre du dispositif "Passeurs d'images", les volontaires du centre EPIDE de Toulouse ont réalisé un court-métrage, du scénario au tournage, dans les locaux des Prud'hommes de Toulouse.

Permettre aux jeunes de créer un court métrage. Un projet qui ne pouvait que motiver les volontaires du centre EPIDE de Toulouse. C'est donc avec la collaboration des associations "Du côté des femmes" et "Les bobines sauvages" et le financement du ministère de la Culture et la société Veolia que ce projet a pu se réaliser.

Le court-métrage, un outil pour former et informer

La pédagogie à l'EPIDE est très complète et diversifiée. L'éducation à l'image est l'un des sujets travaillés et peut prendre diverses formes selon les moyens mis à disposition. Le centre EPIDE de Toulouse s'est appuyé sur le dispositif "Passeurs d'images" pour sensibiliser les volontaires du centre à ce moyen d'expression.

"Passeurs d’images" est un dispositif d’éducation à l’image à destination des publics ayant des difficultés d’accès aux pratiques cinématographiques. Ce dispositif allie deux actions complémentaires : le voir et le faire, la diffusion et la pratique

De l'écriture à la mise en scène

Les volontaires de la section Sarran avec le soutien de l’association "Du côté des Femmes" ont imaginé et écrit deux scénarios portant sur un thème choisi pour et par la section à savoir celui de l’égalité hommes-femmes. Lors du parcours citoyen délivré à l'EPIDE, ce thème a soulevé de nombreux questionnements et révélé de nombreux préjugés. Il était donc important de pousser le sujet plus loin et de donner accès aux volontaires filles et garçons aux informations qui leur permettront d’acquérir les savoirs et les savoirs-être liés à ce sujet.

Une fois les scénarios écrits, les volontaires ont rencontré des professionnels de l’image via l’association "Des bobines sauvages". Ils ont préparé ensemble la programmation du tournage, défini les rôles de chacun, répété les scénarios. Les locaux des Prud'hommes de Toulouse ont été choisis comme lieux de tournage. La mise en scène a été tournée avec les volontaires. Certains d'entres eux sont passés devant caméra, alors que d'autres ont préféré rester hors champs et s’intéresser aux outils nécessaires au tournage. Enfin, les volontaires ont pu découvrir le montage vidéo sur quelques séances afin de voir se concrétiser leur projet.

Une projection en plein air

Le mercredi 11 juillet, un cinéma en plein air a été installé au centre EPIDE de Toulouse afin de permettre la diffusion de ce court métrage. Cette soirée ouverte au public a rencontré un beau succès. Dans un premier temps, les volontaires de la section ont présenté de façon originale le fruit de leur travail en se mettant en scène, avant de lancer le court métrage sur écran géant gonflable. Les spectateurs ont pu poser leurs questions après la diffusion. Le travail des volontaires qui a duré pas moins de 4 mois a été largement applaudi et salué par les cinéphiles.