Des jeunes, acteurs de leur avenir

Jean-Marc Mormeck enchaine les formules chocs face aux volontaires de Marseille

Quand un ancien champion du monde de boxe devenu délégué interministériel se frotte aux volontaires du centre EPIDE de Marseille, cela donne deux heures d'échanges riches et intenses.

Le mercredi 15 novembre Jean-Marc Mormeck, ancien champion du monde de boxe et aujourd'hui délégué interministériel pour l'égalité des chances des français d'Outre-mer s'est rendu au centre EPIDE de Marseille pour rencontrer les volontaires. Il était accompagné par Marie-Emmanuelle Assidon, préfète déléguée pour l’égalité des chances des Bouches-du-Rhône.

"Soyez acteurs de vos vies". Un message fort de sens délivré par le sportif aux volontaires

Cette visite au centre EPIDE de Marseille s'inscrit dans le tour de France "Entreprendre dans les quartiers", organisé par 100.000 Entrepreneurs. Cette opération, unique en son genre, vient du constat, entre autres, de l'éloignement des jeunes issues de milieux défavorisés, habitant dans les quartiers, qui peinent à pénétrer le monde professionnels, et sont plus exposés au chômage. Une réalité à laquelle sont confrontés les volontaires de l'EPIDE. Un sujet qui tient à cœur au boxeur : "Rien ne doit empêcher un jeune aujourd'hui d'être entrepreneur, et surtout pas lui-même. Lui donner confiance, ouvrir les portes des réseau, lui faire découvrir l'entreprise, c'est notre rôle, presque notre devoir. C'est vraiment ça l'égalité des chances. Ça commence par l'égalité des ambitions".

Un témoignage fort qui a fait sens auprès de l'auditoire présent au centre EPIDE de Marseille comme en témoigne Philippe Reynaud, chargé de Relations entreprises : "C'est une chance d'avoir pu recevoir, ce sportif, 6 fois champions du monde, deux fois titrés à Marseille, aujourd’hui délégué interministériel pour l’égalité des chances des français d’outre-mer. Nous voilà tous re-boostés, cadres et volontaires dans nos engagements ".

Des volontaires curieux de tout connaitre du parcours du délégué

Cette visite a été préparée en amont avec des volontaires qui ont extrait de nombreuses questions sur le parcours du sportif mais pas que. Ainsi, différents thèmes ont été abordés : son rôle de délégué interministériel, sa vie dans les quartiers défavorisés, sa position face aux jeunes sans qualification et aussi sur son choix de pratiquer la boxe à un niveau professionnel et surtout son engagement en tant que délégué. Le boxeur n'a esquivé aucune question même les plus personnelles tel que son salaire en tant que délégué interministériel et aussi celui de sportif.
Plus d’1h30 d’échanges riches qui n'ont pas manqué d’anecdotes sur son parcours. Comme en témoigne une question sur la coiffe d'indien qu'il arborait lors de son entrée sur le ring, coiffe devenue objet fétiche et offerte à Jean-Marc Mormeck par Virgil Hill à l'issue du combat qui lui a donné son 1er titre de champion du monde ici même à Marseille le 23 février 2002.