Des jeunes, acteurs de leur avenir

En images. Direction la Pologne pour les volontaires de Cambrai

Dix volontaires du centre EPIDE de Cambrai ont effectué un séjour de cohésion d’une semaine à Borne Solinowo en Pologne. Un voyage qui leur a permis de découvrir les lieux de mémoire des anciens prisonniers français de la Seconde Guerre Mondiale.

Le 29 mai, dix volontaires et quatre encadrants ont pris la route pour parcourir les 1200 kilomètres qui séparent le centre EPIDE de Cambrai (59) et la ville de Borne Solinowo, un ancien lieu de détention de prisonniers français situé au Nord-Ouest de la Pologne. Ce voyage, d’une durée de sept jours, avait plusieurs objectifs : faire prendre conscience aux jeunes des inégalités et des enjeux de la solidarité, exercer son devoir de mémoire, mais aussi s’impliquer dans la vie de la collectivité.

Travail sur le devoir de mémoire

Le voyage a permis aux volontaires de mettre en pratique l’éducation à la citoyenneté transmise au cours du parcours à l’EPIDE, à travers le devoir de mémoire. Dans cette perspective, les jeunes ont réalisé différentes actions en Pologne, pour se remémorer l’Histoire de la nation à travers des commémorations et différentes excursions.

Tout d’abord, des fresquistes français venant de Troyes ont accompagné les jeunes dans la réalisation d’une fresque commémorative. Celle-ci, représentant l’amitié franco-polonaise, a ensuite été offerte aux habitants de Borne Solinowo en présence des élus locaux de la ville. Une découverte artistique qui a séduit les volontaires, comme en témoigne Enzo : « Au départ je n’avais pas adhéré à la fresque, mais au fil de la journée je me suis pris au jeu et j’ai été très fier du travail accompli. »

Les jeunes se sont par la suite rendus aux camps Stalag IIH et Oflag IID, afin de suivre les traces des prisonniers de guerre français, polonais et soviétiques. L’occasion pour eux de participer à une commémoration à la mémoire de ces officiers.

Une belle cohésion entre volontaires et cadres

Le séjour a également permis de beaux moments de cohésion entre volontaires et cadres, notamment lors de la descente en canoë de la rivière Pitawa. Tout au long de cette rivière, les sportifs ont découvert les vestiges des fortifications allemandes construites entre 1932 et 1945.

Une journée qui s’est terminée par un barbecue autour d’un feu de camp. Pour Hugo, volontaire du centre EPIDE de Cambrai, « la cohésion, la joie et l’ambiance dans le groupe étaient parfaites. »

Ce voyage a permis aux jeunes de renforcer leur autonomie, mais aussi de développer une ouverture culturelle et européenne. Une très belle expérience qu’ils n’oublieront pas. C’est le cas d’Arnaud, également volontaire à Cambrai : « J’ai passé une superbe semaine avec l’ensemble des volontaires et les cadres. La découverte d’une nouvelle culture m’a enrichi. »