Des jeunes, acteurs de leur avenir

De volontaire à l'insertion à gardien de la paix !

"La police nationale et l'EPIDE, complémentaires"

C'est ainsi que Luc Chalon, sous-directeur de la Formation et du développement des compétences de la Police nationale a illustré le partenariat entre l'EPIDE et la Police nationale au cours de la signature de la convention le 18 février dernier.

C'est donc en présence de Nathalie Hanet, Directrice générale de l'EPIDE, Luc Chalon, des volontaires et des agents du centres qu'un ancienne volontaire est revenue sur son parcours.

Manon Fontaine, ancienne volontaire à l'insertion a intégré le centre EPIDE de Margny-lès-compiègne à tout juste 18 ans avec pour objectif d'intégrer la Police nationale. Pas si simple pour cette fille de policier pas très à l'aide avec les études et donc sans diplôme, mais son atout réside avant tout dans sa motivation, élément primordial pour intégrer un centre EPIDE. C'est donc au bout d'un parcours de 11 mois que Manon a suivi la formation des cadets de la République pour une durée de 1 ans. Aujourd'hui, à 22 ans, Manon est gardien de la Paix stagiaire dans Paris et est revenue avec plaisir échanger avec les volontaires du centre. Elle a expliqué, que bien que parfois difficile, son parcours à l'EPIDE l'a aidé à atteindre son rêve de devenir gardien de la paix et ce grâce au sport pratiqué, la discipline imposée, la cohésion, l'apprentissage de la vie en société mais aussi l'accompagnement et l'enseignement procurés par les agents du centre.

Pour conclure, ce partenariat  va permettre à la Police nationale et l'EPIDE de continuer à œuvrer ensemble pour l'insertion professionnelle des jeunes sans diplôme ni qualification.
"L'EPIDE prépare des citoyens d'excellence et la Police en fait des arbitres des autres citoyens" c'est en quoi ce partenariat est complémentaire et participe activement à un but commun qui est d'assurer le vivre ensemble.