Des jeunes, acteurs de leur avenir

Avec le CFG, les volontaires rompent la spirale de l’échec scolaire

Chaque année, de nombreux volontaires des différents centres EPIDE passent les épreuves du CFG, le Certificat de Formation Générale. Pour beaucoup de jeunes, c’est aussi le premier diplôme qu’ils peuvent obtenir, comme en fin d’année à Combrée.

Un premier diplôme. Dans le cadre de la formation générale délivrée à l’EPIDE, l’Etablissement pour l’insertion dans l’emploi, neuf volontaires du centre de Combrée (49) ont candidaté aux Certificat de Formation Générale (CFG). Les épreuves se sont déroulées le 7 décembre dernier au collège Clément Jannequin, à Avrillé (49).

Le certificat de formation générale garantit ainsi l'acquisition de connaissances de base dans trois domaines généraux de formation : français, mathématiques, vie sociale et professionnelle. A ce titre, il convient de rappeler que le CFG est le premier diplôme délivré par le ministère de l’Education Nationale et qu’il n’y a que deux sessions annuelles, en juin et décembre.

De l'épreuve écrite …

Après plusieurs mois de préparation, les volontaires débutent leur journée par deux épreuves écrites. La première est une épreuve de français qui permet, d'une part d'évaluer la compréhension d'un texte, et d'autre part d'apprécier l'expression écrite du volontaire. La seconde permet de déterminer le niveau en mathématiques. Le sujet est constitué d'exercices basés sur des cas pratiques de la vie courante.

… à l'épreuve orale.

L'après-midi est consacré à une épreuve individuelle et orale d'une durée de 20 minutes. Un moment crucial pour le candidat durant lequel le jury doit apprécier les aptitudes à la communication orale, aux relations sociales ainsi que sa capacité à exposer son expérience personnelle et à se situer dans son environnement social ou professionnel.

En amont de l’épreuve préparée au sein du centre par chaque candidat, ce dernier doit réaliser un dossier en étroite collaboration avec sa formatrice d'enseignement générale. Pour Medhi, volontaire à l'EPIDE depuis avril 2017 « l'entretien avec le jury m'a permis de reprendre confiance en moi. Se sentir écouter, c'est plutôt plaisant. »

Au-delà de la préparation, de l’acquisition de compétences et du développement de la confiance en soi, c’est avant tout pour les volontaires la satisfaction et la fierté d’avoir acquis pour la première fois un diplôme reconnu rompant par là même la spirale de l’échec scolaire.