Des jeunes, acteurs de leur avenir

« Parcours santé jeunes » : la CPAM s’engage aux côtés de l’EPIDE pour l'accès aux soins des 18-25 ans

Le centre EPIDE de Combrée et la CPAM de Maine-et-Loire ont signé le 5 septembre une convention visant à améliorer l’accompagnement sanitaire et social des volontaires.

Garantir l’accès aux droits et aux soins des volontaires du centre EPIDE de Combrée. C’est l’objectif de la convention signée entre Bruno Fernandès, directeur du centre EPIDE de Combrée et Marie-Agnès Garcia, directrice de la CPAM de Maine-et-Loire en lien avec la CARSAT et l'UC-IRSA. Un protocole d’action concertée entériné, le 5 septembre dernier, dans les locaux de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de Angers.

La mise en place de ce partenariat fait suite à un travail de longue durée, entre l’assurance Maladie et le centre EPIDE autour de la mise en œuvre  d’un dispositif coordonné favorisant l’intégration par la santé des jeunes de 18 à 25 ans, en situation de précarité. Cette convention, qui définit un « Parcours santé jeunes », permet de renforcer l’accompagnement pour l’accès aux soins et à la santé sur les plans administratif, social et médical des volontaires inscrits à l’EPIDE.

A travers cette convention, le centre EPIDE et la CPAM s’engagent conjointement à :

  • Garantir une couverture maladie correspondant aux droits de l’assuré ;
  • Accueillir les volontaires et établir un bilan personnalisé ;
  • Inscrire les jeunes dans une démarche de sensibilisation à leur santé par la réalisation d’un bilan de santé et/ou d’ateliers prévention ;
  • Accompagner les volontaires dans une démarche d’insertion par la santé.

Les deux parties s’engagent également à mutualiser leurs efforts afin de faciliter l’accès aux bilans de santé périodique et amener le jeune à s’autonomiser dans sa prise en charge sanitaire, sociale et administrative, l’un des objectifs du parcours à l’EPIDE.

Une action utile sur le long terme pour les volontaires

Les besoins en santé des jeunes inscrits à l’EPIDE rejoignent ceux d’une population vulnérable pour laquelle le recours aux soins peut s’avérer difficile. En effet, la population jeune est une cible à forts enjeux pour l’accès aux droits et aux soins du fait d’un cumul de vulnérabilités. Fragilité sur le plan économique, exposition aux facteurs de risque en santé, méconnaissance des démarches en direction de l’Assurance Maladie, ou encore difficultés de compréhension et d’orientation.

« Non-content d’élargir notre offre de service en matière de santé au profit des volontaires, ce partenariat leur est particulièrement favorable, puisqu’ils pourront en bénéficier bien au-delà de leur parcours à l’EPIDE » précise Bruno Fernandès. Christine Dieu, infirmière au sein du centre EPIDE de Combrée et présente à la signature, est quant à elle soulagée : « C’est important que la CPAM reconnaisse les difficultés rencontrées par les jeunes de l’EPIDE. C’est un engagement fort de développer ce partenariat visant à améliorer leur accès aux soins ».

Un bilan de ce partenariat sera établi en 2018 et une réunion est prévue courant octobre pour mettre en place les premières actions.