Des jeunes, acteurs de leur avenir

A Velet les jeunes découvrent des métiers « genrés » pour en finir avec les clichés

Les volontaires du centre EPIDE de Velet ont découvert, pendant la semaine de la mixité, des métiers pour lesquels les clichés demeurent : ouvrier, secteur de la petite enfance, informatique, etc. Objectif : briser les clichés sur des professions souvent victimes de stéréotypes liés au genre.

Faire découvrir des métiers féminins à des jeunes hommes et inversement. C’est l’objectif de l’action à laquelle a participé le centre EPIDE de Velet aux côtés de l’association Femmes, Egalité, Emploi (FETE). Un évènement mené dans le cadre de la semaine de la mixité à Autun du 9 au 12 octobre.

Pour mener à bien cette mission, les volontaires du centre EPIDE ont visité différents sites et entreprises qui proposent des professions historiquement connotées comme étant des « métiers d’homme » ou « métiers de femme ». Des métiers pourtant ouverts à tous et pour lesquels il faut briser les représentations les plus communes.

Pour cela, les jeunes femmes volontaires du centre de Velet sont allées visiter l’entreprise industrielle X.PAUCHARD d’Autun, spécialisée dans la fabrication de réservoirs. Elles ont également visité les plateaux techniques de l’AMDF, un organisme proposant des formations dans le domaine de l’informatique, de l’agroalimentaire et de la domotique.

Du côté des jeunes hommes du centre, l’action a permis la découverte des métiers du secteur de la petite enfance, majoritairement occupés par des femmes. Ils sont ainsi allés rendre visite aux jeunes enfants présents au Centre Intercommunal d'Action Sociale (CIAS) d’Autun.

Promouvoir l’égalité homme-femme

Finalement, une entrepreneuse au parcours atypique, Aurore Gay, est intervenue sur le thème du maraîchage et du jardin bio. Cette créatrice a témoigné sur son expérience, ses difficultés lors de son parcours scolaire et de sa réussite professionnelle. Une intervention saluée par l’ensemble des volontaires qui ont apprécié cette démarche.

Aujourd’hui, seules 17% des professions sont mixtes au sens où la proportion d'hommes et de femmes y est comprise entre 40 et 60%, selon un rapport public. Et plus de la moitié des femmes se regroupent dans seulement douze familles de métiers sur quatre-vingt-sept.

Cette action, entre tolérance et découverte de nouveaux métiers, intervient ainsi dans le cadre du parcours citoyen des volontaires. Ces derniers sont invités à prendre conscience, pendant la durée de leur parcours à l’EPIDE, des différences au sein de la société tout en comprenant le principe d’égalité femme-homme. Le but est aussi de leur permettre d’identifier des situations de discrimination et de promouvoir la tolérance et la coexistence des libertés dans la société.