Des jeunes, acteurs de leur avenir

A Lyon, des ateliers de stand-up et de théâtre avec Yanisse Kebbab

Dans le cadre du festival Les Lions du rire, les volontaires du centre EPIDE de Lyon-Meyzieu ont participé, pendant plusieurs semaines à des ateliers d’écriture et d’expression orale. Une découverte artistique menée par Yanisse Kebbab, humoriste du Jamel Comedy Club.

Etre plus à l’aise à l’oral lors d’une prise de parole en public ou pendant un entretien d’embauche, grâce à l’humour. C’est l’objectif des ateliers d’expression et de stand-up mis en place au sein du centre EPIDE de Lyon-Meyzieu et animés par Yanisse Kebbab.

Pendant près de trois mois, l’humoriste de 27 ans, et membre du Jamel Comedy Club, a tenu deux ateliers par semaine au sein du centre EPIDE. « La première fois que j’ai rencontré les jeunes, je leur ai demandé d’écrire sur un papier leur parcours, leur projet et ce qu’ils aimaient dans la vie. Ils devaient ensuite le lire à voix haute » explique Yanisse Kebbab.

Un exercice simple, en apparence, mais difficile pour certains volontaires, très timides. « Il y a beaucoup de profils différents, avec parfois des histoires compliquées. Mais ils se sont ouverts peu à peu » se rappelle-t-il. « C’est l’objectif de cet exercice. S’ouvrir et casser certaines barrières » détaille l’humoriste, spécialiste du stand-up depuis trois ans.

Une journée à l’EPIDE… théâtrale !

Avec les volontaires, Yanisse Kebbab décide de monter une pièce de théâtre pour raconter leur journée à l’EPIDE. Déclinée sur quatre actes, celle-ci est travaillée et répétée avec l’humoriste jusqu’au 26 avril, date de la journée portes-ouvertes au centre EPIDE de Lyon-Meyzieu.

L’occasion pour les volontaires d’effectuer une représentation théâtrale devant le grand public. Un exercice qui a porté ses fruits selon Selma, volontaire du centre : « Avant je n’aimais pas trop parler devant les gens, je n’avais pas confiance. Du coup, il nous a appris à avoir confiance en soi, à maîtriser la peur qu’on avait envers les gens. »

Du théâtre au stand-up

Pour poursuivre sur cette lancée Yanisse Kebbab propose ensuite aux jeunes de s’initier au stand-up, ce genre comique ou l’humoriste prend le public à témoin des histoires qui lui sont arrivées. Un exercice différent, mais qui plaît aussi beaucoup aux volontaires. En ligne de mire cette fois, une représentation dans le centre et un enregistrement sur la chaîne de télévision locale TLM le 31 mai.

A cette occasion, deux volontaires sélectionnés par l’humoriste ont promu le dispositif EPIDE par l’humour. C’est le cas de Selma : « Il nous a aidés à écrire notre propre texte, pour jouer devant TLM. Moi je jouais la conseillère en insertion professionnelle, et l’autre acteur jouait un jeune qui vient d’arriver en préadmission. Je lui ai expliqué comment c’était à l’EPIDE, ce qu’on faisait. C’était un jeu de rôle avec un ton humoristique. A la fin il décidait de venir à l’EPIDE » raconte-t-elle.

« Je les ai vus évoluer, ça m’a touché. J’ai vu le changement. C’était magnifique. » Yanisse Kebbab.

Une expérience enrichissante et très bénéfique pour les volontaires, mais aussi pour l’humoriste. « J’essaie d’être impliqué à fond dans la vie sociale de banlieue, de quartier. C’est important de montrer autre chose aux jeunes. Participer avec les volontaires à ces ateliers, leur ouvrir la porte de l’art et du théâtre m’a beaucoup apporté » confie Yanisse Kebbab. Mais l’humoriste est aussi touché par les histoires de ces jeunes. « Je me sentais concerné. Leurs profils ressemblent beaucoup à celui d’amis à moi, un peu perdus. »

Des jeunes qui ont aussi eu, au final, la chance de voir l’humoriste sur scène le 12 mai dernier, lors du festival des Lions du rire 2018. A cette occasion, les volontaires ont également participé bénévolement à l’accueil du public pendant ce spectacle inédit, qui réunissait une vingtaine de jeunes humoristes Lyonnais talentueux. « Après avoir fait l’accueil, les volontaires sont restés pour me voir jouer. Ils étaient très contents. Quand je vois la motivation que cela leur a donné, ça m’a fait plaisir » témoigne l’humoriste, qui souhaite déjà reconduire l’action dès le mois de septembre prochain, avec de nouveaux volontaires.