Des jeunes, acteurs de leur avenir

The Adecco Group soutient l’EPIDE à travers le sport

Tout au long de l’année 2017, l’EPIDE a participé activement au programme international Win4Youth, de lutte contre l’exclusion des jeunes, porté par The Adecco Group. Objectif, réaliser un maximum de kilomètres en marchant, courant, à vélo ou à la nage. Objectif atteint.

Plus de 100.000 km parcourus tout au long de l’année 2017. C’est le résultat de l‘ensemble des performances réalisées par les volontaires et les agents de l’EPIDE dans le cadre du programme Win4Youth dont la dernière édition vient de s’achever.

Win4Youth, c’est « un programme solidaire international de lutte contre l’exclusion des jeunes, porté par The Adecco Group, et ce au niveau mondial » explique Mélissa Honore, coordinatrice France de Win4Youth. Dans chaque pays participant, le groupe leader des solutions d’emploi, a ainsi choisi un bénéficiaire. En France, c’est l’EPIDE qui a donc été sélectionné pour l’édition 2017.

Le principe, inviter les collaborateurs, clients et intérimaires de The Adecco Group, ainsi que les bénéficiaires, à participer à un challenge sportif consistant à parcourir, à titre individuel ou collectif, le plus de kilomètres de marche, de course à pied, à la nage, et à vélo. Tous ces kilomètres parcourus sont ensuite monétisés au niveau mondial, avant d’être répartis entre les différentes organisations nationales désignées comme bénéficiaires du programme.

Un engagement sociétal de The Adecco Group

Pour The Adecco Group, ce programme s’inscrit ainsi dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale et environnementale : « Win4Youth, c’est une démarche internationale qui valorise l’engagement et la contribution de chacun à une cause commune, la lutte contre l’exclusion des jeunes. Un tel programme participe à une prise de conscience de nos collaborateurs sur les difficultés que peut rencontrer une certaine partie de la jeunesse pour accéder à l’emploi » détaille Bruce Roch, directeur RSE et solidarités d’Adecco Group. Un programme qui s’inscrit concrètement dans la stratégie du groupe, visant à « remettre les jeunes à l’emploi ».

Une stratégie mise en place dans plus de 60 pays, dont la France. Et dans l’Hexagone, le choix de l’EPIDE comme bénéficiaire, et partenaire du programme Win4Youth, s’est fait tout naturellement. « Au sein d’Adecco nous sommes convaincus que chacun peut être acteur de son parcours. A ce titre, les jeunes de l’EPIDE sont volontaires et vraiment engagés. Ils veulent sortir de leur condition et progresser » souligne Bruce Roch. 

La présence de l’EPIDE sur tout le territoire, à travers ses 19 centres, a aussi permis de favoriser ces échanges. « Il existait déjà des partenariats locaux entre l’EPIDE et les agences Adecco dans toute la France. De nombreux volontaires ont été accompagnés par celles-ci » notre Bruce Roch.

Mais au-delà de l’aspect sportif, le programme Win4Youth a aussi permis de resserrer des liens entre le groupe et l’EPIDE. « Nous mettons chaque année en place un programme de mobilisation pour que nos collaborateurs soient acteurs du programme. Ils se mobilisent physiquement pour une cause concrète qui permet de réfléchir à ce pourquoi ils s’engagent. Nous les avons aussi invités à participer à divers évènements avec l’EPIDE » explique Mélissa Honoré. L’occasion pour les collaborateurs de The Adecco Group d’échanger avec les volontaires des centres EPIDE.

Une mobilisation forte des volontaires

Si tous les centres  EPIDE ont  été sensibilisés au projet, huit se sont massivement mobilisés. C’est le cas du centre EPIDE de Marseille dont les agents et volontaires ont parcouru, à eux seuls, 47.000 kilomètres sur un an ! Un résultat qui a nécessité une forte implication sur la durée comme l’explique Stéphane Laffitte, formateur de sport au centre EPIDE de Marseille : « Cet évènement a créé une vraie dynamique sportive dans le centre autour d’un projet commun. Nous avons décidé de mettre en place un challenge sportif interne afin de motiver les volontaires et les agents ».

Une mobilisation quotidienne qui a été payante : « Une compétition s’est mise en place entre sections de volontaires. Le challenge les a motivés, l’esprit d’équipe entrainant l’ensemble du groupe » explique-t-il. Des jeunes très demandeurs qui sont devenus des éléments moteurs pour leur section. Certains ont ainsi réalisé jusqu’à 400 km de vélo en cinq jours, en roulant trois heures chaque soir.

Plusieurs évènements sportifs sont ainsi venus émailler cette participation. Parmi ceux-ci, un relai de 14 heures à vélo. « De 8 heures à 22 heures, le vélo ne devait pas s’arrêter. Les volontaires se sont relayés toute la journée ! » décrit Stéphane Laffitte. « Nous avons aussi organisé des marches, des footings, du vélo en extérieur, des évènements avec les agences Adecco de Marseille, etc. Beaucoup plus de choses que d’habitude » note-t-il. Une participation qui a aussi permis à des agents de l’EPIDE de prendre goût au sport, de manière régulière, relève Stéphane Laffitte.

Au final, comme dans la plupart des centres, l’argent récolté permettra de financer de nouveaux projets. A Marseille, de nouvelles infrastructures sportives pourraient ainsi voir le jour dans le centre EPIDE grâce à cet évènement. Une année qui a aussi « installé encore davantage les relations entre l’EPIDE et The Adecco Group » constate Bruce Roch. « Nous réfléchissons désormais à développer de nouveaux formats d’interventions » conclut-il.