Des jeunes, acteurs de leur avenir

L'éducation à la citoyenneté

L’éducation à la citoyenneté est un axe prioritaire du parcours à l’EPIDE, elle permet aux volontaires d’avoir une réflexion sur leur environnement et la société, de réfléchir à des valeurs, d’analyser et faire évoluer des comportements. Les volontaires participent à des actions concrètes au service du collectif et de la collectivité, ils développent ainsi des savoir-faire et des savoir-être essentiels pour leur projet d’insertion.

Le parcours citoyen

Ce parcours citoyen comprend des actions concrètes dans le champ de la solidarité, de la protection de l’environnement et du devoir de mémoire.

Il inclut également un suivi régulier de la progression des volontaires dans l’acquisition des compétences sociales et civiques.

Le parcours citoyen s’articule autour de sept thèmes :

  • Etre responsable et autonome au quotidien, parce que l’autonomie et la responsabilité sont des clés pour l’insertion.
  • Habiter et se déplacer dans son territoire proche, parce que connaître son environnement favorise l’employabilité et constitue un premier pas vers la citoyenneté.
  • Prendre soin de soi et des autres, parce que la santé et la sécurité sont des enjeux essentiels de la citoyenneté.
  • Vivre au France, parce que la citoyenneté passe par le partage d’un patrimoine commun et la connaissance du fonctionnement de son pays.
  • Agir en citoyen, parce que l’action donne du sens aux valeurs républicaines et développe le sentiment d’appartenance à une communauté de citoyens.
  • Accepter les différences et faire preuve de tolérance, parce que prendre conscience des différences tout en comprenant le principe d’égalité participe à la lutte contre les discriminations.
  • S’ouvrir au monde, parce qu’une ouverture au monde permet de prendre conscience des spécificités de son environnement, notamment en matière d’inégalités et de codes sociaux.

Les activités socioculturelles

Dans le cadre du parcours citoyen, les activités socioculturelles constituent un vecteur de citoyenneté et de développement.

Que le volontaire en soit acteur ou spectateur, les activités socioculturelles :

  • favorisent l’épanouissement et l’enrichissement personnel du volontaire ;
  • permettent de faire émerger des questionnements fondamentaux sur l’identité, la place dans la société, le rapport à l’autre, l’estime de soi, etc. ;
  • contribuent au développement des capacités intellectuelles, culturelles, sociales et physiques du volontaire ;
  • permettent de mobiliser les intelligences multiples (notamment musico-rythmique, verbo-linguistique, visuelle/spatiale, corporelle-kinésique), et ainsi de satisfaire et valoriser un plus grand nombre de volontaires.

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer