Des jeunes, acteurs de leur avenir

La prise en charge

Une offre de services complète pour une insertion durable

L’offre de services de l’EPIDE (Établissement Pour l'Insertion Dans l'Emploi) est construite pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle des volontaires accueillis. Elle s’articule autour de la formation (générale et citoyenne) et du projet professionnel.

1) LA FORMATION

Formation aux gestes de premiers secours

 

 

 

 

 

 


Rappel des objectifs :

  • permettre aux volontaires de s’approprier le sens et l’esprit des règles qui régissent notre société ;
  • les aider  à acquérir les compétences cognitives ou les capacités physiques nécessaires pour réaliser leur projet ;
  • assurer une remise à niveau des fondamentaux nécessaires pour qu’ils deviennent employables ;
  • les aider à surmonter les problématiques particulières telles que l’illettrisme ou l’apprentissage du français comme langue étrangère (FLE).

 " La formation générale : un programme exhaustif et ciblé "

 Elle comprend :

  • une remise à niveau scolaire (français, mathématiques, etc). Il est ainsi offert aux volontaires la possibilité d’obtenir  le Certificat de Formation générale (CFG);
  • un programme de formation physique articulée en deux axes : l’éducation physique faite de séances de sensibilisation et d’échanges avec des professionnels de la santé et une pratique sportive régulière ;
  • des cours d’informatique avec la possibilité de passer le Passeport de Compétences Informatiques Européen (PCIE) ;
  • une sensibilisation à la sécurité routière incluant une préparation au permis de conduire (code de la route) ;
  • une formation aux gestes de premiers secours (diplôme SST).

" La formation citoyenne : une ouverture au monde et à la société "

La formation citoyenne est concrétisée par « le parcours citoyen EPIDE » qui est une mise en perspective d’un ensemble d’apprentissages (acquisition de savoirs et actions concrètes). Elle permet à chacun d’acquérir les compétences sociales et devenir ainsi acteur de la société.

Elle comprend :

  • l’instruction citoyenne ;
  • des cours liés à la vie quotidienne : budget, santé, formalités administratives, etc ;
  • des actions tournées vers la préservation et l’entretien de l’environnement et du patrimoine, le devoir de mémoire, la solidarité, la connaissance des institutions françaises et européennes, etc.

2) Le projet professionnel

Le projet professionnel
Rappel des objectifs :

  • positionner le volontaire en acteur responsable de son choix professionnel ;
  • sécuriser son projet au travers de différents outils de validation (présentation de métiers porteurs, stages en entreprise, etc.) ;
  • impliquer fortement les grandes entreprises partenaires dans la phase de découverte des métiers ;
  • agir sur les représentations négatives attachées à certaines filières et dépasser les stéréotypes masculin-féminin.

" L’orientation professionnelle : des choix professionnels réalistes "

L’EPIDE s’est doté d’une méthodologie reconnue et utilisée dans de nombreux organismes d’orientation, l’Activation du Développement Vocationnel et Personnel ou plus communément appelé l’ADVP. La méthodologie ADVP part du constat que chaque personne, pour faire un choix, passe par une série d’étapes essentielles :

  • L’exploration → découvrir
  • La cristallisation → comprendre
  • La spécification → hiérarchiser et choisir
  • La réalisation → agir

À travers ces étapes, les jeunes seront mis en situation psychopédagogique en explorant trois grands champs thématiques :

  • le travail sur le soi (intérêts et valeurs du volontaire) ;
  • le monde des activités humaines (connaissance des métiers) ;
  • l’entourage (famille, pairs, etc.).

Les volontaires participent donc pleinement à la démarche de co-construction de leur projet professionnel.
Les filières professionnelles qu’ils choisissent correspondent aux secteurs d’activité qui recrutent et/ou qui sont en tension.

De nombreuses entreprises viennent régulièrement dans les centres de l’EPIDE présenter leurs métiers ou proposent des immersions par le biais de stages découvertes pour les volontaires.

" La formation professionnelle : un levier décisif pour accéder à l’emploi "

Les volontaires accueillis à l’EPIDE sont dans leur très grande majorité sans qualification. La formation professionnelle est donc un levier décisif pour leur accès à l’emploi.

En adéquation avec le projet professionnel des volontaires mais aussi afin de répondre aux besoins des entreprises et des filières qui recrutent, des formations qualifiantes peuvent être proposées grâce à des dispositifs de droit commun ou en interne. À cet égard, certains centres de l’EPIDE proposent des plateaux pédagogiques/techniques de formation dans le second-œuvre et le gros-œuvre pour les métiers de maçon, agent de maintenance chauffage, électricien du bâtiment, ou encore dans les métiers de la restauration. Ces plateaux permettent d’infirmer ou confirmer la motivation du volontaire pour le métier choisi, de le mettre en conditions réelles de travail, d’évaluer ses capacités et ses aptitudes professionnelles et d’acquérir les premiers gestes professionnelles attendus par les employeurs. Systématiquement complétée par une période de stage en entreprise, ces actions de formations permettent aux volontaires d’avoir une approche concrète du monde de l’entreprise.

Les accords et partenariats passés avec les régions, les opérateurs et organismes financeurs, ou encore les centres de formation sont des atouts supplémentaires qui facilitent l’accès des volontaires aux dispositifs de formation.

" L’insertion professionnelle : la mise en relation avec les entreprises qui recrutent"

Les actions déployées pour aider les volontaires dans leur insertion s’appuient sur :

  • une politique de développement de partenariats auprès des grands comptes, des entreprises locales et des relais socio-économiques ;
  • une prospection soutenue des offres d’emploi, orientée en fonction du projet professionnel du volontaire ;
  • des ateliers (bourse de l’emploi, techniques de recherche d’emploi, rédaction du CV, etc.) sont proposés dans le but de responsabiliser le volontaire et optimiser ses chances d’aboutir à la signature d’un contrat de travail ;
  • un suivi post-embauche est assuré afin de sécuriser la trajectoire professionnelle du volontaire.

" L’accompagnement sanitaire et social : la levée des freins périphériques "

Un soutien et un appui sont apportés au volontaire prioritairement dans les domaines de l’hébergement, du logement, de la mobilité et de la santé pour lui permettre de régler les problèmes périphériques qui constituent un frein à sa démarche professionnelle et à la réussite de son insertion durable dans l’emploi.