Des jeunes, acteurs de leur avenir

L'insertion sociale et professionnelle

Depuis sa création en 2005, l’Établissement pour l’insertion dans l’emploi apporte une réponse aux problématiques qui touchent une partie de la jeunesse :

  • Le décrochage scolaire : on estime à environ 110 000 le nombre de jeunes âgés de 16 à 25 ans qui quittent chaque année la formation initiale sans avoir obtenu de diplôme professionnel ni le baccalauréat.
  • Le chômage des jeunes : les jeunes sont plus vulnérables sur le marché de l’emploi, d’autant plus s’ils ne possèdent pas de diplôme ou de qualification.
  • Les inégalités et la discrimination : l’origine sociale ou géographique des jeunes peut constituer un facteur d’inégalité dans l’accès au marché du travail.
  • Le manque de cohésion sociale : l’éclatement de la cellule familiale, les rapports difficiles aux institutions (comme l’école), l’enclavement territorial, sont autant de catalyseurs des fractures qui fragilisent la cohésion nationale.

La mission première de l’EPIDE est de permettre aux jeunes les plus éloignés de l’emploi de s’inscrire dans une dynamique positive d’insertion et de les conduire à construire leur place, de façon durable, dans le monde du travail et dans la société, afin qu’ils deviennent acteurs de leur avenir.

L’EPIDE occupe une place particulière dans le paysage des dispositifs d’insertion des jeunes les plus éloignés de l’emploi ; il n’est ni un organisme de formation, ni une école. Il se distingue par l’originalité de son accompagnement global, qui exige des jeunes un fort engagement : volontariat, contrat de huit mois minimum, internat de semaine, uniformes, etc.

Depuis sa création, l’EPIDE a capitalisé un savoir-faire reconnu en matière d’éducation à la citoyenneté. Créé par le ministère de la Défense et passé depuis sous la tutelle des ministères chargés de l’Emploi et de la Ville, l’EPIDE prend en charge les jeunes dans un cadre d’inspiration militaire.

Ce cadre est l’occasion d’un apprentissage de la cohésion collective, du respect des règles de base de la communication et de la vie en société ; ainsi que d’un travail sur la tenue, le comportement, et sur les valeurs de la République. Ce sont autant de compétences transférables dans la vie professionnelle.
Ainsi, dans un article publié en 2015, le sociologue Joël Zaffran [1] tend à démontrer que, sans forcément adhérer totalement à tous les traits ostensibles de la codification militaire, les volontaires dans leur quête de repères et leur envie de sortir de la spirale de l’échec en comprennent l’intérêt et le caractère structurant.

Les valeurs qui sous-tendent l’offre de service de l’EPIDE sont celles de la République :

  • La liberté : garantir à tous la liberté de conscience, d’expression et de choix en permettant l’ouverture aux autres.
  • L’égalité : assurer une égale considération de tous, la non-discrimination et le respect des droits et des lois.
  • La fraternité : promouvoir la solidarité et l’entraide, le sens de l'intérêt général et la participation à la vie démocratique, économique et sociale.

L’originalité du projet pédagogique repose sur des équipes pluridisciplinaires : conseillers éducation et citoyenneté, moniteurs, formateurs d’enseignement général, d’informatique, de mobilité et de sport, infirmiers, chargés d’accompagnement social, conseillers en insertion professionnelle, chargés de recrutement des volontaires et chargés de relations entreprises. Grâce à la pluralité et à l’articulation de regards professionnels différents et complémentaires, ces équipes :

  • garantissent au volontaire un accompagnement global qui permet notamment de lever les freins périphériques à l’emploi et à l’apprentissage 
  • offrent à chaque volontaire un suivi personnalisé alternant prise en charge individuelle et dynamique collective, ainsi qu’un accompagnement adapté à son rythme et à son projet personnel et professionnel.

 

 

1] Raccrocher et s’accrocher à un internat d’inspiration militaire : le cas des décrocheurs scolaires qui s’engagent à l’EPIDE. Revue française de sociologie, 56-2, 2015